Cela m’a étonné en… Nouvelle Calédonie

On revient avec un nouvel article: Cela m’a étonné en… Cette fois ci, ça change un peu car on est en France mais dans un territoire un peu spécial: On est quand même loin de la métropole! Voyons ce qui est insolite en Nouvelle-Calédonie.

  • On nous appelle en monsieur + prénom ou madame+prénom. C’est étrange au début mais on s’y fait vite. Le vouvoiement est également de mise.
  • Reconfirmer par téléphone absolument tout sinon on peut nous oublier sur une navette, pour un repas ou une activité… Même avec une réservation faîte sur le site internet.
  • On se dit bonjour en voiture, en scooter, a pied… en gros dès qu’on se promène on salue les gens qu’on croise.
  • Le rapport qualité-prix pour les logements est le plus mauvais qu’on ait jamais eu malheureusement (et pourtant on a voyagé dans plus de 30 pays différents!) des logements a 40 euros la nuit pour une chambre sans éclairage, des sanitaires en extérieur et pas propres, pas d’eau chaude, une communication quasiment inexistante selon les endroits ou on va… (Je ne dis pas que c’est partout comme ça, mais cela nous est arrivé plus d’une fois).
  • L’accueil est très inégal: soit les personnes sont très amicales soit c’est tout le contraire… on s’est parfois sentis complètement des intrus dans certains logements et d’autre moments ou on va nous accompagner pendant 30 minutes pour nous expliquer le chemin. Un peu comme en France quoi…
  • Ou qu’on aille il faut être patient (magasin, restaurant, visite culturelle…) même si on est présents sur les horaires d’ouverture il n’y a souvent personne, les chiens qui nous accueillent et si on est chanceux on pourra peut être visiter…
  • La nouvelle Calédonie n’est ni un Territoire ni un département d’outre mer, elle est une collectivité « sui generis », un statut qui a été crée pour elle. (Pour en savoir un peu plus sur le sujet, je vous recommande ce site). On le voit clairement par les lois qui régissent le territoire: la loi française mais également la loi coutumière propre aux tribus et qui s’applique à tous. A part les routes et certains endroits, tout est privé (possédé par l’état, des particuliers ou des tribus) et il y a de nombreux endroits ou il faut être accompagnés d’un guide pour pouvoir se promener.

D’autres articles sur la Nouvelle-Calédonie? C’est par ici:

6 commentaires sur « Cela m’a étonné en… Nouvelle Calédonie »

  1. Bonjour
    La Calédonie n’est pas non plus un territoire d’outre mer. Elle a perdu ce statut en 1998. C’est une collectivité ayant un statut particulier au sein de la République

    1. Ah bon? Je croyais que les iles francaise etaient soit des dom soit des tom mais qu’il n’y avait pas d’autre statut. Ça appartient quand meme a la france?

      1. La Nouvelle-Calédonie est une « collectivité sui generis »: qui a ses propres règles (Voir infos Wikipédia). Un référendum d’indépendance est prévu le 4 novembre prochain.

  2. Bonjour, la loi française s’applique à tous, le droit coutumier ne s’applique en revanche qu’aux personnes relevant du statut civil coutumier.
    Par ailleurs tout le foncier n’est pas privé ! Fort heureusement! Les collectivités publiques – en dehors de l’Etat – donc le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, les provinces, les communes, ont également du foncier et garantissent aux habitants d’accéder librement à divers espaces et bâtiments publics… certains classés au patrimoine…. de très nombreuses plages du littoral, de nombreux parcs et espaces extérieurs sont ouverts au public…
    Vous avez raison sur d’autres points, mais à mon sens, il y a tellement d’autres infos insolites plus positives à livrer sur la Calédonie, si étonnante par ses contrastes, son histoire, les multiples communautés qui la composent et leurs traditions, sa faune et sa flore… ceci dit, je comprends que le but de cet article est bien de transmettre un ressenti qui vous est propre et je le respecte. Bonne continuation pour votre périple!

    1. Merci pour ce commentaire plein de bon sens. Effectivement je n’ai vu qu’une toute petite partie de la nouvelle Calédonie car je n’y ai passé que deux semaines. J’ai beaucoup aimé et j’espère que mes autres articles reflètent plus cet état d’esprit.

Laisser un commentaire