[Travel Bag] Que mettre dans son sac en soute?

J’ai mis du temps à écrire cet article car je ne voulais pas faire peur. Faire son gros sac de voyage pour de nombreux mois peut paraître effrayant. J’ai lu (sûrement comme vous si vous arrivez sur cet article) plusieurs articles de blog sur le sujet et je pense que c’est ce qu’il faut faire même si plus on lit plus on se pose des questions sur le contenu. J’ai pris le parti de séparer les différentes parties du sac pour aborder le sujet de manière plus claire et plus succincte. Que mettre dans son sac pour un tour du monde?

Le sac que j’ai choisi faisait 70 litres. J’avais environ 1/5 du sac vide en partant, cela a été très utile pour transporter nourriture (en Océanie ou on cuisinait) et l’eau.

Autre point: J’écris cet article après être revenue de mon tour du monde, par conséquent je vais vous mettre en avant ce qui ne m’a pas été utile.

Les différentes catégories du sac:

  • Une trousse de toilette (déjà abordé dans cet article)
  • Une trousse de médicament (déjà abordé dans cet article)
  • le matériel électronique (déjà abordé dans cet article)
  • Les vêtements
  • Les chaussures
  • Autre matériel de voyage
VÊTEMENTS
  • Je n’ai surement pas été minimaliste sur ce choix mais je me suis servie de tout (Pour rappel on a eu des températures entre 0 et 40 degrés pendant notre voyage)
  • Je vous ai mis toute ma liste détaillée: pour ce qui est de laver les affaires, je remettais deux fois mes hauts avant de les laver. On faisait une machine à laver par semaine (en Océanie) ou on donnait nos habits à laver une fois par semaine (en Asie). Je lavais occasionnellement à la main si besoin avec du savon.
  • Pour se protéger du froid: mon t-shirt manche longue, mon sweat shirt, ma doudoune et mon coupe vent combinés me protégeaient parfaitement de l’humidité et du vent (jusqu’à zéro degrés)
  • Enfin: Deux serviettes « peau de chamois » (une pour se laver et une pour la plage). Vous pouvez en acheter à décathlon ou ailleurs. L’avantage c’est que ça prend peu de place et de poids!

3 débardeurs (noir, blanc et une marinière)
2 t-shirts manches longues thermoactifs (un blanc et un gris)
2 robes (une de plage et une plus habillée)
2 shorts ( un blanc en lin et un noir de sport)
1 pantalon de randonnée traité anti-moustique
1 caleçon
1 pantalon léger
1 sweat-shirt
1 imperméable
1 mini-doudoune (j’avais pris l’Uniqlo très légère)
1 foulard
1 casquette
1 maillot
1 pyjama (un débardeur classique et un short)
des sous vêtements pour une semaine
4 paires de chaussettes (deux hautes et deux basses)

CHAUSSURES:

  • J’ai emmené quatre paires, ce n’est pas le choix de tout le monde mais je ne le regrette absolument pas. Avec de nombreux jours dans des pays froids j’étais ravie d’avoir deux paires de chaussures fermées surtout que ça m’est arrivé plusieurs fois de tremper mes chaussures… J’étais bien contente d’avoir toujours une paire de chaussure sèche dans ce cas.
  • une paire de basket pour trek: J’en ai choisis des basses car je ne voulais pas abîmer mes genoux avec des hautes. J’ai pris des Salomon et fait des treks jusqu’à 25km en une journée. Elles ne m’ont jamais fait mal au pieds et j’ai bien apprécié le Gore-tex dans les pays froids.
  • une paire de petites baskets: c’était parfait hors randonnée et pour nos balades dans les villes
  • une paire de sandales : en Asie ça permettait d’éviter d’être toujours en tong. J’avais pris des sandales « les tropéziennes » et j’ai été surprise qu’elles tiennent pendant tout le voyage. Le tout cuir était parfait pour l’isolation au chaud et la transpiration.
  • une paire de tongs: pas besoin d’explication, un indispensable rien que pour les douches!
AUTRE MATÉRIEL DE VOYAGE
  • Moustiquaire individuelle imprégnée: Je vais vous le dire tout de suite: n’en prenez pas. En 1 an de voyage je ne m’en suis pas servie une seule fois: souvent il y avait déjà des moustiquaires ou il était impossible d’accrocher la moustiquaire ou que ce soit…
  • Une corde: parfait pour étendre du linge, même dans une chambre! on accrochait entre deux chaises ou à la poignée des portes et fenêtres. C’est bien pratique pour la serviette de bain à sécher quand on doit vite la remettre dans son sac
  • Des épingles à linge: pour étendre le linge…mais surtout pour fermer des sacs de nourriture. En tout cas quand j’achetais de la nourriture en sachet je pouvais facilement la refermer
  • Un couteau suisse: inutile d’expliquer à quel point c’est indispensable
  • Un kit couvert: acheté à décathlon et ça sert toujours (surtout quand on achète à emporter et qu’ils oublient les couverts 😉 )
  • Un ou plusieurs sac poubelle
  • Lessive: Je savais déjà que les deux premiers mois on serait en Océanie. Par conséquent j’ai pris de quoi faire 8 machines (une par semaine).
  • Cadenas: J’en ai pris deux, un pour mon grand sac et un pour mon petit. J’avais de la chance sur mon grand j’arrivais à attacher toutes mes fermetures éclair ensemble avec un seul cadenas. Bien sûr si quelqu’un veut vraiment voler il n’a qu’à déchirer le tissus donc c’est surtout dissuasif.
  • Couverture de Survie: On ne sait jamais et on a eu de la chance car on ne s’en ait pas servi.
  • Sac de soie (ou sac à viande): Très utile pour les nuits trop chaudes en van ou pour les hôtels douteux…
  • Kit couture: du fil, des boutons de rechanges et des aiguilles pour les fringues qui se déchirent, un ourlet à reprendre ou un bouton perdu.

Voilà! Bon à part la moustiquaire, tout a été utile. Le poids en tout? 10 kilos c’était la limite qu’on s’était mis.

D’autres articles sur la préparation de votre sac? C’est par ici:

Laisser un commentaire