5 idées pour manger sainement en backpack

Je n’ai pas trop vu passer d’article sur le sujet et pourtant… quand on voyage sur le long terme et qu’on a un quotidien plutôt sportif, il est primordial de bien manger! Alors je vous donne 5 idées pour manger sainement en backpack (et pas forcément très cher).

Je sais que beaucoup d’entre vous sont en mode pâte/riz pour faire des économies, mais je vais vous donner mes astuces pour manger sainement sans dépenser beaucoup plus. Nous changions tous les deux jours d’endroit donc l’excuse « je bouge trop souvent » ne marche pas. Nous avons cuisiné de cette manière en auberge de jeunesse, en AirBNB et en Van 🙂 Il vous suffit de vous dire que vous aurez 1/2 kilos de plus en nourriture dans le sac donc emmenez moins d’habits et prévoyez un 70 litres plutôt qu’un 60 litres. Entre nous, en Asie on se balade toujours avec plus ou moins 1 litre d’eau sur nous donc ça ne change pas grand chose!

Je précise que cet article ne concerne pas l’Asie où manger dans la rue est beaucoup plus facile et sain 🙂 Lire la suite de « 5 idées pour manger sainement en backpack »

Le Laos à petit budget

Nous avons passé en tout 15 jours au Laos. On peut dire que le Laos est le pays le moins développé qu’on a visité en Asie: une offre hôtelière bien moins fournie que ses voisines et des transports à ses balbutiements. C’est sûrement ce qu’on a préféré au Laos, c’est là ou on a vu le plus de nature brute et beaucoup moins de déchets comme on l’avait vu au Vietnam, au Cambodge ou en Thaïlande (qu’on fera après le Laos mais comme j’écris cet article de nombreux mois après, je peux d’ores et déjà vous le dire.). C’est pas un petit budget qu’on a dépensé au Laos donc je vais vous expliquer ce montant.

  • Le visa: Comme au Cambdoge, nous nous sommes aquitté d’un visa payant au Laos: 30 euros par personne environ.
  • Les logements: Nous n’avions pas compris que les taxes de séjour étaient très élevées au Laos, et pourtant… Les premières nuits nous avions réservés via Booking ou Agoda et dès qu’on est passé en direct cela à souvent divisé le prix par deux. L’exception c’est Luang Prabang: Comme c’était la fête de l’eau, nous avons payé bien plus cher notre logement.
  • Les transports: c’est clairement le budget qui nous a le plus étonné au Laos. Nous avons presque toujours voyagé dans des bus de locaux, pourtant les tickets étaient très chers pour le niveau de vie du pays: 10 euros des 4000 îles à Thakhek,  7 euros jusqu’à Vientiane et enfin 20 euros jusquà Luang Prabang. Pour Luang Prabang, nous n’avions pas eu le choix à cause de la fête de l’eau et nous avions du prendre un van de touristes. A part pour Luang Prabang, nous avons remarqué que les prix étaient des fois 10 fois supérieurs pour les touristes et les négociations n’ont pas rencontré de succès malheureusement.
  • La nourriture: Entre les endroits touristiques perdus dans la campagne ou nous n’avions pas le choix pour manger (forcément un restaurant pour touristes) et les deux craquages à Vientiane et Luang Prabang (dans la même chaîne de boulangerie française), nous avons clairement augmenté notre budget mais sans regret car dans e deuxième cas c’était vraiment délicieux!

En conclusion, comme d’habitude si vous voyagez à un rythme moins élevé que le notre, vous pourrez sans problème réduire votre budget quotidien. Dans tous les cas j’espère que cet ordre d’idée vous aura aidé dans votre organisation.

D’autres articles pour vous aider avec votre budget en Asie ou en Océanie? C’est par ici:

[Oman] Organiser son voyage

Je vous ai un peu compilé ce que j’aurai aimé savoir avant de partir à Oman et également les réponses aux questions que je me suis posé et pour lesquelles je n’avais pas réussi à trouver des réponses sur internet. Oman c’est après tout un pays qui reste peu touristique.

Le visa

Vous avez la possibilité de le faire en ligne ou sur place (pour a peu près 40 euros par personne). On l’a fait sur place et on a attendu au moins une heure donc ne faite pas la même erreur que nous et faites le en ligne 🙂

La location de voiture

On ne savait pas si il fallait louer un 4*4 ou une voiture classique. Sur de nombreux sites on nous disait que le 4*4 c’est obligatoire dans tout Oman.

On s’y est pris à la dernière minute donc c’est ça qui a décidé pour nous car il n’y avait plus de 4*4 disponible…

Voila les endroits dans notre parcours qu’on ne pouvait pas faire: la montagne Jebal Akhdar, le désert de Wahiba et certaines routes de la péninsule de Musandam.

Jebel Akhdar n’est pas la plus jolie montagne de cet endroit là et on a vu Jebal Sham et Snake canon qui se font très bien sans 4*4 donc pas de regrets. Pour Wahiba sands nous avons demandé un pick up de la part de l’hôtel que nous avions réservé (80 euros l’aller retour) et sur place on n’a pas vraiment besoin de voiture car rien qu’en marchant on est très vite tous seuls au milieu des dunes (c’était ma crainte). Pour la péninsule de Musandam on a réservé une journée un 4*4. (via Rahal khasab rent a car allez y les yeux fermé, le loueur est au petits soins!)

Enfin, pour que vous ayez tous les éléments en main, sachez qu’un 4*4 c’est environ 80 euros la journée alors que la voiture c’est 40 euros. Avec l’essence dont le 4*4 est plus friand le calcul est vite fait pour ceux qui veulent faire des économies. C’est pas pour cette raison que nous avions pris une voiture mais ça peut être un critère de décision.

VÊTEMENTS a porter

Oman est un pays conservateur: ouvert mais la pudeur est de guise pour les femmes et les hommes. La règle à respecter c’est d’avoir des vêtements qui couvrent jusqu’aux épaules et jusqu’aux genoux pour vous donner une idée. Pour se baigner on prenait nos t-shirts SPF 50 et pour moi un petit short par dessus mon maillot. Mais quand je sortais de l’eau je mettais un paréo pour cacher mes jambes. Toutes ces règles sont celles de la bienséance mais également ce que j’ai pu voir sur quelques panneaux. Bien entendu, vous n’irez pas en prison si vous montrez vos genoux mais vous gagnerez en respect de la part des Omanais.

Attention pour les mosquées il faut se couvrir la tête et porter des vêtements jusqu’aux poignets et aux chevilles pour les femmes donc la robe a mi-mollet ou les manches 3/4 ça ne passe pas.

Ou manger

La nourriture omanaise est riche. Je reviendrais dessus dans un article qui y sera consacré.  Ici on va parler praticité. Sur place on mange dans les hôtels, les restaurants et les coffee shops qui sont un peu partout. Le vendredi est notre dimanche à Oman: vous aurez peut-être des difficultés à trouver un restaurant ouvert. Je vous recommande de vous diriger vers une station essence auprès duquel un restaurant est presque toujours accolé et ouvert. En plus on y mange super bien! Pour le budget j’irai un peu plus en détail plus tard mais en attendant je peux vous dire que manger à Oman c’est vraiment pas cher (deux fois moins cher qu’à Paris en moyenne).

Si vous avez des questions n’hésitez pas! J’ai pris plein de notes pendant mon séjour donc j’aurai peut être les réponses à vos questions. Les articles de itinera magica et worldelse m’ont bien aidé également.

D’autres articles sur Oman? C’est par ici:

[Expatriation] Comment s’intégrer dans un nouveau pays?

Comment rencontrer des personnes à l’étranger? Voila une question à laquelle je répond après plusieurs expatriations. Qu’on parte seul ou en famille, une expatriation n’est jamais facile. Quitter un pays même si c’est son choix, c’est aussi quitter ses amis et sa famille sans forcément en avoir dans le pays d’accueil.

Lire la suite de « [Expatriation] Comment s’intégrer dans un nouveau pays? »

L’Indonésie à petit budget

Cette fois ci on est en Asie et on le ressent, le budget n’est plus le même et il est plus difficile a tenir car on a plus de mal a trouver des informations sur comment le tenir.

En regardant différents blogs on se dit qu’on en aura pour 22 euros par jour pour tous nos pays (incluant Indonésie, Cambodge, Laos, Thaïlande et Malaisie). Autant vous dire tout de suite, on ne l’a pas du tout tenu pour l’Indonésie puisque on a fini avec un budget quotidien par personne de 25,5 euros par jours.

Lire la suite de « L’Indonésie à petit budget »