[Nouvelle-Zélande] Auckland en une semaine

Je vous propose un itinéraire pour visiter Auckland en une semaine. Pour les deux premiers jours, jetez un coup d’oeil sur mon article ‘Auckland en deux jours‘ puis explorons un peu plus la ville sur les cinq jours restants:

Ponsonby, K Road et Cornwall Park

Flannez sur Kroad ou Karangahape road pour chiner des vêtements ou des vinyles. Si vous voulez prendre le petit déjeuner sur place, vous n’aurez que l’embarras du choix avec de très nombreux cafés.

Ponsonby c’est sûrement mon quartier préféré d’Auckland, avec ses jolies maisons en bois et sa rue commerçante qui regorge de beaux magasins, restaurants et bars.
C’est le quartier hypster de la ville et on le remarque tout de suite par la façon dont sont habillés les habitants: éclectique!

Les jolies allées de Ponsonby

Dejeunez dans Ponsonby central, un marché intérieur rempli de restaurants, bars et boutiques vendant de l’épicerie fine.

L’après-midi allez vous promener a Cornwall parc, un des plus beaux et grands parcs d’Auckland. Vous y verrez de nombreux moutons et vaches et vous pourrez gravir One tree hill qui vous donne une superbe vue sur Auckland et notamment les Waitakare Ranges. Il y a un salon de thé très mignon au milieu du parc dans lequel vous pourrez faire une pause

Aller à Piha beach et aux Waitakare ranges

Lire la suite de « [Nouvelle-Zélande] Auckland en une semaine »

Le Laos à petit budget

Nous avons passé en tout 15 jours au Laos. On peut dire que le Laos est le pays le moins développé qu’on a visité en Asie: une offre hôtelière bien moins fournie que ses voisines et des transports à ses balbutiements. C’est sûrement ce qu’on a préféré au Laos, c’est là ou on a vu le plus de nature brute et beaucoup moins de déchets comme on l’avait vu au Vietnam, au Cambodge ou en Thaïlande (qu’on fera après le Laos mais comme j’écris cet article de nombreux mois après, je peux d’ores et déjà vous le dire.). C’est pas un petit budget qu’on a dépensé au Laos donc je vais vous expliquer ce montant.

  • Le visa: Comme au Cambdoge, nous nous sommes aquitté d’un visa payant au Laos: 30 euros par personne environ.
  • Les logements: Nous n’avions pas compris que les taxes de séjour étaient très élevées au Laos, et pourtant… Les premières nuits nous avions réservés via Booking ou Agoda et dès qu’on est passé en direct cela à souvent divisé le prix par deux. L’exception c’est Luang Prabang: Comme c’était la fête de l’eau, nous avons payé bien plus cher notre logement.
  • Les transports: c’est clairement le budget qui nous a le plus étonné au Laos. Nous avons presque toujours voyagé dans des bus de locaux, pourtant les tickets étaient très chers pour le niveau de vie du pays: 10 euros des 4000 îles à Thakhek,  7 euros jusqu’à Vientiane et enfin 20 euros jusquà Luang Prabang. Pour Luang Prabang, nous n’avions pas eu le choix à cause de la fête de l’eau et nous avions du prendre un van de touristes. A part pour Luang Prabang, nous avons remarqué que les prix étaient des fois 10 fois supérieurs pour les touristes et les négociations n’ont pas rencontré de succès malheureusement.
  • La nourriture: Entre les endroits touristiques perdus dans la campagne ou nous n’avions pas le choix pour manger (forcément un restaurant pour touristes) et les deux craquages à Vientiane et Luang Prabang (dans la même chaîne de boulangerie française), nous avons clairement augmenté notre budget mais sans regret car dans e deuxième cas c’était vraiment délicieux!

En conclusion, comme d’habitude si vous voyagez à un rythme moins élevé que le notre, vous pourrez sans problème réduire votre budget quotidien. Dans tous les cas j’espère que cet ordre d’idée vous aura aidé dans votre organisation.

D’autres articles pour vous aider avec votre budget en Asie ou en Océanie? C’est par ici:

[Nouvelle-Zélande] Gravir le mont Taranaki et découvrir New-Plymouth

Gravir le mont Taranaki peut faire peur à certains. Pourtant, il y a de nombreuses marches accessibles à tous que vous devriez vous empresser de découvrir!

On vous retrouve cette fois ci sur la côte ouest pour explorer un peu plus cette partie là de l’île du nord. De Auckland il faut environ 5h pour rejoindre le mont Taranaki. On part comme d’habitude un vendredi soir et on s’arrête donc en chemin pour la nuit.

Je vous recommande l’endroit ou on a dormi, il s’agit d’une immense demeure victorienne blanche magnifique: le Waitomo caves hotel.

Randonnée au mont Taranaki

Point de vue Taranaki – Nouvelle-ZélandeOn repart donc le lendemain pour 2h30 de route et on s’arrête au I-site de north Egmont pour choisir notre randonnée: on est pas allés au sommet je vous rassure! Pour cela il faut être équipés de crampons car il est encore enneigé. On décide de faire la Maketawa Hut Circuit. Une marche parfaite pour admirer le Taranaki, ca monte bien (500m de dénivelé positif) mais ça reste une marche accessible pour tous. On est pas déçus par la descente qui slalome entre restes de neiges, paysages désertiques et forêts… Comme d’habitude en Nouvelle Zélande on retrouve toujours cette diversité folle sur des courtes distances….

Point de vue Taranaki – Nouvelle-Zélande

En revenant vers Plymouth on s’arrête au lac Mangamahoe pour une jolie promenade autour du lac. C’est également un des plus beaux points de vue du Taranaki.

Second stop au park Pukekura cette fois à New Plymouth, un très joli parc rempli d’oiseaux.

On finit notre journée déjà bien remplie par l’ascension du Paritutu Rock qui se finit en escalade. La vue coté ville n’est pas terrible car on voit surtout le port pétrolier mais cote mer c’est une autre histoire avec une côte toujours aussi sauvage.

Visiter New Plymouth à vélo

 

On commence par un petit tour au i-site pour prendre des renseignements.

C’est un stop que vous devez faire d’une part car le bâtiment est plutôt joli mais aussi parce qu’il héberge le musée de Taranaki qui vous explique la faune et flore locale de manière très ludique.

On loue ensuite des vélos pour deux heures afin de rouler le long de la cote (environ 20 km aller retour) avec une piste cyclable top et loin des routes, on ne voit que la mer et des champs: parfait! Au retour on souffre un peu car le vent est en face, et la bas il ne rigole pas! C’est vraiment une balade parfaite qu’on soit amateur ou non de vélo.

On finit notre visite par un petit stop au centre ville, les rues Devon street west et Ariki Street sont plutôt sympa mais pas piétonnes malheureusement.

C’est déjà le chemin du retour et en chemin on s’arrête aux Whitecliffs puis au Three sisters avant de retourner a Auckland.

D’autres articles sur la Nouvelle-Zélande? C’est par ici:

Le Cambodge à petit budget

Après l’Indonésie, nous avons pris un avion de Jakarta pour le Cambodge. Nous ne sommes restés que 13 jours au Cambodge ne souhaitant pas faire le sud du pays. On a réparti notre temps entre Phnom Penh, les temples d’Angkor, Battambang, un village flottant et Kampong Cham. Notre budget au Cambodge a été de 28,6€ par jour, c’est étonnement le pays qui nous a coûté le plus cher en Asie du sud est et pourtant… On nous avait dit que c’était un des pays les moins chers de cette zone…

  • La principale raison est bien évidemment le coût d’Angkor. En voulant rester trois jours cela nous a coûté 60€ en tout soit… quasiment notre budget quotidien… C’est pour ça que ça représente plus de 30% de notre budget. En plus de ça on a visité le palais royal de Phnom Penh, une déception à 19€…
  • Le visa est payant au Cambodge pour 30€, on ne peux pas le retirer du budget mais diviser cette dépense sur une courte durée de séjour ne nous a pas aidé.
  • Le post transport était également conséquent avec 6 bus en seulement 11 jours: cela faisait beaucoup de trajets.
  • A part le transport et Angkor, les autres postes de dépenses restent similaires aux autres pays asiatiques. Pour dépenser moins on suit toujours les mêmes règles: on mange dans des boui-boui au lieu d’aller au resto, on prend les transports par nous même directement auprès des chauffeurs de bus en se renseignant sur le prix auparavant.

D’autres articles sur le Cambodge? C’est par ici: