Pourquoi on a decidé de ne pas rester en Nouvelle-Zelande?

Je pense que chaque expatriation est différente, et comme certains d’entre vous le savent déjà: elle sera pleines de joies (toutes ces choses extraordinaires qu’on decouvre) et de tristesses (ce a quoi vous ne vous attendiez pas et qui vous deçoit). Je vous parle ici de notre expatriation en Nouvelle-Zélande. Nous avions décidé de choisir la Nouvelle-Zélande pour plusieurs raisons : d’abord parce que c’est un pays magnifique avec de nombreuses possibilities d’escapades dans la nature, ensuite parce que c’est un pays Anglophone et enfin parce que on cherchait un pays qui respecte son environnement.

Un article long pour vous aider à comprendre ce qu’on a ressenti

Je m’excuse par avance pour le pavé a lire mais je pense qu’il est important de connaître le contexte. Il y a déjà pas mal d’articles qui décrivent en quoi la Nouvelle-Zélande est (aussi) un pays merveilleux. Je vous remercie par avance de votre bienveillance dans vos commentaires, le but ici n’est pas de “descendre” la Nouvelle-Zélande mais d’exposer un point de vue différent. Ici, on peut avoir une discussion tolérante. Je remercie d’ailleurs les amis francais et kiwi avec qui j’ai pu échanger et qui m’ont permis d’arriver à ce niveau de réflexion et de prendre notre décision.

Notre histoire en Nouvelle-Zélande

On a voyagé un mois avant de commencer à chercher du travail et on n’a pas été déçus; paysages extraordinaires, randonnées seuls au monde, activités bien balisées, des auberges de jeunesse au top avec toujours un personnel motivé pour vous donner des conseils sur vos parcours: en gros on a ADORE.

Après ça, on se base à Auckland, comme on est deux on s’est dit qu’il serait plus facile de trouver du travail qu’a Wellington ou Christchurch, de plus petites villes.

Auckland c’est comme toutes les grandes villes avec ces avantages et ces inconvénients mais j’y reviendrai un peu plus tard dans cet article.

On avait nos WHV en poche prêts a trouver un travail dans notre secteur d’activité: le vin et le conseil, des jobs qualifiés donc plus difficiles a décrocher avec un Visa vacances-travail et pourtant… Après une semaine pour monsieur et deux mois pour moi on décroche nos boulots avec comme Graal un Talent Visa car j’ai trouve mon job dans une entreprise accréditée (en resumé: une entreprise qui permet d’avoir un visa de travail car elle recrute régulièrement des étrangers: Pour voir comment on a trouvé un boulot c’est ici). Ce visa permet d’avoir également un partnership visa donc on a réussi notre objectif!

Lire la suite de « Pourquoi on a decidé de ne pas rester en Nouvelle-Zelande? »

5 idées pour manger sainement en backpack

Je n’ai pas trop vu passer d’article sur le sujet et pourtant… quand on voyage sur le long terme et qu’on a un quotidien plutôt sportif, il est primordial de bien manger! Alors je vous donne 5 idées pour manger sainement en backpack (et pas forcément très cher).

Je sais que beaucoup d’entre vous sont en mode pâte/riz pour faire des économies, mais je vais vous donner mes astuces pour manger sainement sans dépenser beaucoup plus. Nous changions tous les deux jours d’endroit donc l’excuse « je bouge trop souvent » ne marche pas. Nous avons cuisiné de cette manière en auberge de jeunesse, en AirBNB et en Van 🙂 Il vous suffit de vous dire que vous aurez 1/2 kilos de plus en nourriture dans le sac donc emmenez moins d’habits et prévoyez un 70 litres plutôt qu’un 60 litres. Entre nous, en Asie on se balade toujours avec plus ou moins 1 litre d’eau sur nous donc ça ne change pas grand chose!

Je précise que cet article ne concerne pas l’Asie où manger dans la rue est beaucoup plus facile et sain 🙂 Lire la suite de « 5 idées pour manger sainement en backpack »

[Nouvelle-Zélande] Gravir le mont Taranaki et découvrir New-Plymouth

Gravir le mont Taranaki peut faire peur à certains. Pourtant, il y a de nombreuses marches accessibles à tous que vous devriez vous empresser de découvrir!

On vous retrouve cette fois ci sur la côte ouest pour explorer un peu plus cette partie là de l’île du nord. De Auckland il faut environ 5h pour rejoindre le mont Taranaki. On part comme d’habitude un vendredi soir et on s’arrête donc en chemin pour la nuit.

Je vous recommande l’endroit ou on a dormi, il s’agit d’une immense demeure victorienne blanche magnifique: le Waitomo caves hotel.

Randonnée au mont Taranaki

Point de vue Taranaki – Nouvelle-ZélandeOn repart donc le lendemain pour 2h30 de route et on s’arrête au I-site de north Egmont pour choisir notre randonnée: on est pas allés au sommet je vous rassure! Pour cela il faut être équipés de crampons car il est encore enneigé. On décide de faire la Maketawa Hut Circuit. Une marche parfaite pour admirer le Taranaki, ca monte bien (500m de dénivelé positif) mais ça reste une marche accessible pour tous. On est pas déçus par la descente qui slalome entre restes de neiges, paysages désertiques et forêts… Comme d’habitude en Nouvelle Zélande on retrouve toujours cette diversité folle sur des courtes distances….

Point de vue Taranaki – Nouvelle-Zélande

En revenant vers Plymouth on s’arrête au lac Mangamahoe pour une jolie promenade autour du lac. C’est également un des plus beaux points de vue du Taranaki.

Second stop au park Pukekura cette fois à New Plymouth, un très joli parc rempli d’oiseaux.

On finit notre journée déjà bien remplie par l’ascension du Paritutu Rock qui se finit en escalade. La vue coté ville n’est pas terrible car on voit surtout le port pétrolier mais cote mer c’est une autre histoire avec une côte toujours aussi sauvage.

Visiter New Plymouth à vélo

 

On commence par un petit tour au i-site pour prendre des renseignements.

C’est un stop que vous devez faire d’une part car le bâtiment est plutôt joli mais aussi parce qu’il héberge le musée de Taranaki qui vous explique la faune et flore locale de manière très ludique.

On loue ensuite des vélos pour deux heures afin de rouler le long de la cote (environ 20 km aller retour) avec une piste cyclable top et loin des routes, on ne voit que la mer et des champs: parfait! Au retour on souffre un peu car le vent est en face, et la bas il ne rigole pas! C’est vraiment une balade parfaite qu’on soit amateur ou non de vélo.

On finit notre visite par un petit stop au centre ville, les rues Devon street west et Ariki Street sont plutôt sympa mais pas piétonnes malheureusement.

C’est déjà le chemin du retour et en chemin on s’arrête aux Whitecliffs puis au Three sisters avant de retourner a Auckland.

D’autres articles sur la Nouvelle-Zélande? C’est par ici:

[Nouvelle-Zélande] Un week end à kaikoura

Cette fois ci on va dans l’île du sud, Je vous emmène pour deux jours à Kaikoura. Comme nous y sommes allés pour une raison particulière (voir les baleines et oui!), je vous explique comment ça se passe car c’est une organisation peu commune par rapport aux autres tours en bateau qu’on a pu faire en Nouvelle-Zélande ou encore dans d’autres pays. Je m’excuse par avance pour le nombre de photos que j’ai mis mais c’était trop dur de trier…

Jour 1: Kaikoura coastal walkway

Sur la route pour Kaikoura

On avait reservé le tour pour 12h45 avec whale watch kaikoura, le seul opérateur pour voir des baleines ici en bateau.

Malheureusement pour nous le tour a été annulé. Leur site internet est plutôt bien fait pour vous expliquer comment sont organisées les excursions mais je trouve qu’il manquait quelques infos que je vais vous mettre ici:
– sur le site c’est marqué 95% de chance de voir des baleines. En fait c’est 95% de chance lorsque le bateau part. Si le tout est annulé ça ne compte pas.
– Pour quelles raisons le tour peut-il être annulé? La première des raisons c’est que le temps est mauvais, la deuxième est qu’un nombre insuffisant de personnes ont réservé le tour. Enfin ils peuvent l’annuler car les baleines chassent trop loin au large.

Le long de la côte à Kaikoura… Des vues à couper le souffle

Lire la suite de « [Nouvelle-Zélande] Un week end à kaikoura »