[Travel Bag] Que mettre dans son sac en soute?

J’ai mis du temps à écrire cet article car je ne voulais pas faire peur. Faire son gros sac de voyage pour de nombreux mois peut paraître effrayant. J’ai lu (sûrement comme vous si vous arrivez sur cet article) plusieurs articles de blog sur le sujet et je pense que c’est ce qu’il faut faire même si plus on lit plus on se pose des questions sur le contenu. J’ai pris le parti de séparer les différentes parties du sac pour aborder le sujet de manière plus claire et plus succincte. Quel contenu du sac pour un tour du monde?

Le sac que j’ai choisi faisait 70 litres. J’avais environ 1/5 du sac vide en partant, cela a été très utile pour transporter nourriture (en Océanie ou on cuisinait) et l’eau. Je vous met ici le lien de mon sac, c’est pas exactement le même car j’avais acheté le mien il y a 8 ans.

Autre point: J’écris cet article après être revenue de mon tour du monde, par conséquent je vais vous mettre en avant ce qui ne m’a pas été utile.

Les différentes catégories du sac:

  • Une trousse de toilette (déjà abordé dans cet article)
  • Une trousse de médicament (déjà abordé dans cet article)
  • le matériel électronique (déjà abordé dans cet article)
  • Les vêtements
  • Les chaussures
  • Autre matériel de voyage

Vêtements pour un tour du monde

  • Je n’ai surement pas été minimaliste sur ce choix mais je me suis servie de tout (Pour rappel on a eu des températures entre 0 et 40 degrés pendant notre voyage)
  • Je vous ai mis toute ma liste détaillée: pour ce qui est de laver les affaires, je remettais deux fois mes hauts avant de les laver. On faisait une machine à laver par semaine (en Océanie) ou on donnait nos habits à laver une fois par semaine (en Asie). Je lavais occasionnellement à la main si besoin avec du savon.
  • Pour se protéger du froid: mon t-shirt manche longue, mon sweat shirt, ma doudoune et mon coupe vent combinés me protégeaient parfaitement de l’humidité et du vent (jusqu’à zéro degrés)
  • Enfin: Deux serviettes « peau de chamois » (une pour se laver et une pour la plage). Vous pouvez en acheter à décathlon ou ailleurs. L’avantage c’est que ça prend peu de place et de poids!
Lire la suite de « [Travel Bag] Que mettre dans son sac en soute? »

Visiter une ville avec des locaux: l’histoire de Greeters

Greeters qu’est-ce que c’est ? Une association fondée à New York. Le but est de faire visiter la ville à des touristes (locaux ou étrangers) par des locaux qui donnent leur temps gratuitement. Ce concept est désormais étendu dans toutes les villes dans le monde. Pour plus d’infos, je vous laisse le site Greeters de France qui vous l’explique bien mieux que moi.

Il y a quelques mois, je vous en avais parlé dans une de mes Insta stories. Et en faisant un petit sondage, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes ne connaissaient pas le concept. Je ne pensais pas faire un article sur le sujet sur le blog mais j’ai changé d’avis.

Greeters comment ça marche ?

  • Pour le greeter : il a un compte personnalisé dans lequel il rentre ses disponibilités (jours où il peut faire les visites et également congés pendant lesquels il ne peut pas faire de visites). Lorsqu’une personne demande une visite celle-ci est attribuée au greeter disponible. Il ne lui reste plus qu’à entrer en contact avec cette personne pour planifier les modalités de la rencontre (par mail et par téléphone si besoin).
  • Pour le visiteur : il va sur le site de greeter et émet le souhait de faire une visite en indiquant les dates et heures possibles. Il peut également renseigner un commentaire si besoin.
  • La visite se déroule sur 1h ou 2h le jour prévu par les deux personnes dans un quartier prédéfini par les deux parties.
Lire la suite de « Visiter une ville avec des locaux: l’histoire de Greeters »

Cela m’a étonné à… Oman

Ca fait super longtemps que je n’avais pas écris un « Cela m’a étonné à… » et je sais que pour certains d’entre vous ce sont vos articles préférés car ils sont un peu plus originaux que les articles itinéraires. J’ai un peu noté mes impressions pendant notre séjour à Oman, les voici:

  • Ou sont les femmes? Dans les restaurants ou dans les wadi (les Oasis) nous n’en avons pas croisé. Et en dehors de Mascatte, nous avons surtout croisé des hommes. Dans les restaurants j’étais souvent la seule femme.
  • La plupart des omanais ont un anglais basique qui ne leur permet pas de tenir une conversation. Les indiens en revanche parlent beaucoup mieux anglais.
  • Le développement ultra rapide du pays mais en conservant leurs traditions: habits et architecture traditionnels mais smartphone et voitures ultra modernes. Le mariage qu’on a pu voir avec la danse traditionnelle mais les 4*4 modernes pour les observer.
  • La saleté dans les villes et même dans le désert. Pour un pays riche c’est étonnant de ne pas plus protéger l’environnement.
  • Tout est traduit en arabe et en anglais alors que c’est pas une langue officielle. Même les menus dans des villes pas du tout touristiques et dans lesquelles personne ne parle anglais
  • Les chèvres et dromadaires se promènent dans les villes et sur le bord de la route complètement libres.
  • Les omanais parlent librement avec nous, on a été agréablement surpris de leur franc parler concernant les questions de la vie quotidienne et leur curiosité sur l’Europe.

D’autres articles sur Oman? C’est par ici: