Deux jours dans les dolomites tyroliennes

Que faire pour deux jours dans le Tyrol italien? Voici un article pour que vous en profitiez un maximum entre sport et détente.

Nous avons donc commencé notre voyage à Venise pour ensuite visiter le Lac de Garde. Cette fois ci nous nous retrouvons à la montagne, dans les célèbres dolomites italiennes, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce qui est un peu étrange par ici c’est qu’on se sent presque en Autriche, de nombreux panneaux sont en allemand et on nous parle plus en allemand qu’en italien.

Après deux heures de route depuis le nord du lac de Garde nous arrivons à notre hôtel dans le très joli village de Nalle. Après une bonne nuit de sommeil, nous nous levons très tôt pour faire un des spot les plus connus de ce côté ci des dolomites: le Karersee.

Le plus beau lac du Tyrol italien

Après 45 minutes de route depuis Nalle, nous arrivons à karersee, un des plus beaux lacs des dolomites. Vous ne pouvez pas passer deux jours dans le tyrol italien sans visiter ce fabuleux lac! Si vous ne voulez pas payer votre stationnement, il y a un parking gratuit (mais très peu de placeà à 2km environ du début de la randonnée (mais attention au denivelé). Sinon vous avez un parking à 1euro de l’heure (c’est l’option que nous avons prise avec bebe).

Sur place vous avez tout ce qu’il faut si vous voulez manger ou boire quelque chose et ensuite en avant la randonnée! Le tour du lac est assez simple mais vous avez également la possibilité de vous rallonger avec de nombreuses randonnées tout autour du lac. Cela permet de grimper un peu et d’avoir d’autres jolis points de vue sur le lac. C’est ce que nous avons fait de notre côté. Vous vous rendrez compte que dès que vous sortez un peu du tour du lac, vous ne croiserez plus personne.

La jolie Bolzano

On reprend ensuite la voiture pour revenir vers notre hôtel et visiter le centre de la jolie ville de Bolzano. Bolzano, c’est une des plus grandes villes du Tyrol italien.

Sur place vous avez la vieille ville avec ces rues piétonnes et la cathédrale à voir. Si vous avez un peu plus le temps, vous pourrez également visiter le musée d’archéologie qui abrite la momie Otzi decouverte dans les dolomites ou encore son château perché. Bolzano est très jolie et agréable.

Pour l’après midi, on opte pour une journée dans des thermes. Nous allons dans la ville voisine qui s’appelle Merano, très connue pour ses termes.

Lire la suite de « Deux jours dans les dolomites tyroliennes »

Annecy et Genève en famille

Quelques semaines après notre installation à Montpellier, il est temps de reprendre les voyages. Notre première option, c’est l’avion mais il n’y a pas beaucoup de destinations au mois de novembre. Notre seconde option, le train, la aussi à part Paris, le reste ne vaut pas vraiment le coup niveau trajet par rapport à la voiture. Au dernier moment, on se décide à rejoindre des amis qui se rendent à Annecy! Quel bonheur pour moi qui souhaite visiter Annecy et son lac depuis bien longtemps! Je vous propose un itinéraire de trois jours pour visiter Annecy et Genève en famille

Annecy: la Venise des Alpes

Après 4h de route depuis Montpellier, nous approchons Annecy: l’immense lac et la vue sur les montagnes nous fait déjà de l’oeil… On se gare à l’exterieur du centre ville car nous devons récupérer les clefs de notre AirBNB et nous prenons nos vélos (que nous avions pris avec nous) pour aller dans le centre ville. Nous sommes agréablement surpris par les nombreuses pistes cyclables: il est agréable de faire du vélo dans la ville. En 5minutes on trouve de quoi se garer et c’est parti pour trouver ou nous allons déjeuner.

J’avais noté plusieurs adresses mais n’ayant pas reservé (nous sommes le 11 novembre et nous ne sommes pas seuls à vouloir déjeuner en ville.), nous essuyons quelques refus. Nous avons plus de succès avec la byciclette rose, ce restaurant brunch que j’avais noté. Après 10 minutes d’attente on nous libère une table proche de la caisse. Parfait avec notre fille, nous ne sommes pas dans le passage et notre fille s’amuse à suivre les allers retours des clients et des serveurs. Notre déjeuner est délicieux: yaourt, compote, lard, oeufs à la coque, pains frais et pancake… tout est fait maison.

Nos amis nous rejoingnent à ce moment la, on visite la jolie Annecy: le tour du lac avec cette vue incroyable sur les montagnes… Est ce que on peut venir habiter ici? le pont des amours si romantique. Les jardins de l’Europe qui nous permettent de longer les bords du lac. Mais également le centre ville avec la rue notre dame, la rue Jean-Jacques Rousseau sans oublier bien entendu les canaux. Son surnom de la « Venise des alpes » lui va plutôt bien. On est charmé par cette vieille ville qui a conservé de nombreux batiments médiévaux.

Il est déjà temps de rentrer à notre logement qui se trouve à 15minutes de la au bord du lac.

Lire la suite de « Annecy et Genève en famille »

8 conseils pour randonner avec bébé

J’ai remarqué que c’était une question qui revenait souvent sur les réseaux sociaux. Lorsqu’on a un jeune enfant (moins de deux ans) il peut parfois s’avérer compliqué de partir en randonnée. Beaucoup de jeunes parents abandonnent un peu cette activité car ils trouvent cela insurmontable avec un jeune enfant. Pourtant il y a pleins d’astuces que vous pouvez combiner pour rendre cette expérience agréable pour tous. Cela ne va pas marcher à tous les coups mais pour nous cela a été efficace pleins de fois 🙂 Alors voici huit conseils pour randonner avec un bébé.

  • Choisir le bon moyen de portage: cela peut paraître basique mais pourtant beaucoup de personnes se mettent des barrières par rapports à ça. Pour moi il y a deux choses à prendre en compte: le parent et l’enfant. Il faut que vous trouviez le moyen de portage qui vous convienne à tous les deux. En moyen de portage il n’y a pas 10 options: on a le porte bebe classique ou l’écharpe de portage, le porte bebe de randonnée, la poussette (sur très peu de randonnées mais c’est possible!) et les bras (oui oui ça reste la base du portage). Je pense qu’il faudrait que j’écrive un autre article sur le sujet tellement il y a à dire. Mais si je dois résumer mon état d’esprit sur le sujet (et ce n’est que mon opinion et non un jugement envers les autres parents), nous nous sommes beaucoup renseignés sur le respect de la physionomie de l’enfant. Pour cela il faut respecter plusieurs critères: l’enfant doit toujours avoir les jambes en M (cuisses relevées, genoux au dessus des hanches) , il doit avoir le dos rond et il ne doit pas être face au monde. Si vous n’êtes pas sur de ce qui vous convient, le mieux est de louer un ou plusieurs moyens de portage et de les tester plusieurs fois avant de les acheter. Mais un porte bébé qui rend possible le portage face au monde (le dos du bébé est en contact avec votre torse) n’est pas physiologique. Personnellement nous avons enchainé trois portes bébé: l’écharpe jusqu’à 8 mois puis le porte bébé Manduca jusqu’aux 15 mois puis le porte bébé fidella depuis. (à ce jour, notre fille a deux ans et trois mois c’est toujours le porte bébé que nous utilisons pour les grandes randonnées).
  • Partir au bon moment: selon les enfants, le bon moment peut être très différent. Pour nous ce qui marche le mieux c’est le matin. Soit juste après le levé quand il est matinal (notre fille se rendort souvent alors en portage) soit au moment de la sieste du matin (a 20 mois notre fille en faisait toujours en vacances mais chez nous non). Pour d’autres enfants cela va être après un repas ou après un moment de jeu.
  • Impliquer votre enfant à l’environnement: nous aménageons de nombreuses pauses où nous lui montrons plantes et animaux (insectes, oiseaux…). Plus ils grandissent plus cela les intéresse bien entendu!
  • Avoir plusieurs itinéraires: on s’adapte toujours à l’enfant. Des fois on va pouvoir partir pour 3/4h de randonnée et des fois seulement une heure. Il ne faut pas dégouter enfant et parents de la marche. Cela doit rester un bon moment en famille
  • Choisir la bonne randonnée: selon l’âge cela va évoluer. Avant ces 10 mois nous pouvions encore faire de longues randonnées avec beaucoup de dénivelé (elle était plus légère et ne marchait pas, elle avait aussi plus de besoins en sieste). Depuis nous avons réduit durée et dénivelé car notre fille veut beaucoup marcher (et depuis ces 18 mois elle suit très bien les sentiers! Parfois sur 200/300metres). Le dénivelé implique parfois vide à côté et cela peut se révéler dangereux.
  • Occuper votre enfant porté. Parfois, il n’est pas possible de les laisser beaucoup marcher (randonnée trop difficile pour leurs petites jambes) alors on s’adapte: on mange, on boit, on prend une sucette, un doudou, on touche les arbres, on sent les fleurs, on chante… cela permet de pas mal les occuper!
  • Savoir aménager ses pauses: avant d’avoir un enfant, on ne prenait pas en compte les pauses dans nos temps. Car souvent on faisait beaucoup plus rapidement la randonnée que ce qui était inscrit. Maintenant il faut bien compter des pauses où votre petit va pouvoir se dépenser/manger/être changé pour ne pas être pris au dépourvu sur les horaires.
  • N’hésitez pas à marcher avec des groupes! Parfois avec des chiens, parfois avec d’autres enfants. Nous ne l’avons pas beaucoup fait mais sur des randonnées très fréquentées cela nous est arrivé et c’était top. Notre fille jouait avec les autres enfants et suivait le chien.

J’espère que ces conseils vous auront aidé dans votre organisation de voyage. Pour d’autres articles sur le voyage en famille, voici une petite liste: