Visiter Berlin en quatre jours!

Aaah Berlin! Vous avez vous aussi des villes que vous vous imaginez un milliard de fois avant d’y aller pour de vrai? C’est souvent New York pour certains, Londres ou Paris pour d’autres. Ayant fait allemand à l’école, pour moi c’était Berlin. En Allemand, en histoire, mais également au cours de voyages en Allemagne et enfin cette année la capitale!

Cosmopolite, moderne et détruite, le meilleur mot pour la définir est urbaine! Avec ces matières brutes: le béton, la brique mais aussi ses formes géométriques. Avec ses bâtiments dernier cri mais également ses zones en reconstruction, la réappropriation d’espaces au travers de l’art… Elle est unique! Je n’en dis pas plus je vous embarque avec moi pour un itinéraire à Berlin.

Manger une Curry Wurst et visiter le château Charlotte

Je commence par le musée le plus loufoque de la ville: le musée de la curry wurst. La curry wurst c’est un peu l’ encas le plus connu d’Allemagne: une saucisse, de la sauce tomate et du curry. C’est simple mais c’est bon 🙂 le musée est très bien fait et il m’a beaucoup fait rire. Des musiques à la gloire de la curry wurst, la carte internationale pour trouver des curry wurst partout dans le monde. Il y a une petite vidéo de berlinois nous racontant ce qu’est pour eux la curry wurst. Mais également de nombreux jeux ludiques autour des cinq sens pour tout connaitre de la curry wurst. J’ai d’ailleurs appris qu’elle avait été inventée du au rationnement de l’après guerre: il fallait être créatif en cuisine avec peu d’ingrédients. On a même le droit a une petite dégustation à la fin. Je vous recommande ce musée!

Après avoir déjeuné dans une brasserie typiquement berlinoise: le Alt Berliner Wirtshaus, nous voila reparties à l’ assaut de Berlin.

Direction Charlottenburg pour la visite du célèbre château: avec son style baroque et rococo il ne vous laissera pas indifférent! Je l’ai trouvé vraiment très beau. Le jardin est également à faire mais ne faites pas comme nous (nous étions arrivées 2h avant la fermeture) et prenez le temps de faire tout le site qui parait-il est magnifique.

Charlottenburg
Charlottenburg

On va ensuite à l’église du souvenir, partiellement détruite pendant la guerre puis reconstruite en partie. C’est aujourd’hui un musée retraçant une partie de l’histoire de Berlin. La mosaïque à l’intérieur est très belle.

On traverse ensuite le magnifique parc de Tiergarden. Pour nous ce n’est vraiment pas un parc mais plutôt une forêt nous offrant des couleurs splendides. On marche jusqu’à la Siegelssaule: la colonne de la Victoire qui représente les victoires prussiennes sur la France, l’Autriche et le Danemark. Il est possible de monter tout en haut et la vue est plutôt jolie sur Tiergarden mais également sur les perspectives Berlinoises.

Eglise du souvenir

Musée du Check Point Charlie et balade le long de Under der Linen

On attaque cette fois ci la journée par le Berlin le plus connu en commençant par le musée de Check point Charlie. Ce musée englobe beaucoup de sujets, l’histoire de l’Allemagne, les moyens d’évasion qui ont réussi pour des berlinois de l’est mais également des réflexions sur la paix aujourd’hui et ses représentations dans différents pays. Le musée est très grand mais également hyper intéressant. Nous allons ensuite à la place Potsdam, moderne et abritant des buildings plus originaux les uns des autres. A côté, on visite le mémorial des juifs assassinés: des pierres rectangulaires grises de dimensions différentes, devenu malheureusement un lieu célèbre pour faire des selfies alors qu’il s’agit d’un monument au morts… l’endroit est à voir cependant.

Check Point Charlie
Mémorial des juifs assassinés

La matinée se finit par la magnifique porte de Brandeburg: majestueuse et immense.

On déjeune dans une autre brasserie berlinoise ce midi. Je vous listerai dans un autre article toutes les spécialités qu’on aura mangé 🙂

L’après midi est consacrée à une balade le long de under der linen: équivalent des champs Elysées parisien. Nous visitons le majestueux Berliner dom: ce temple magnifique ou vous pouvez également monter dans le dôme: je vous le recommande. On passe rapidement dans l’île aux musées pour finir la journée dans un restaurant allemand plus moderne que nos brasseries des deux derniers jours: le Lebensmittel in Mitte.

Porte de Brandenburg
Berliner Dom

Visite de Berlin Est, balade en bateau et tour de télévision

GendarmenMarkt

Nous commençons la journée par la visite de la place Gendarmenmarkt abritant l’Opéra encadré d’un temple allemand et français. Le temple français avait été donné aux huguenots suite au massacre de la Saint-Barthélemy. Le temple français ne se visitait pas mais l’allemand n’a plus rien d’un édifice religieux puisque il abrite aujourd’hui un petit musée expliquant le fonctionnement de l’état fédéral allemand. Dommage que ce musée ne soit qu’en allemand…

On visite ensuite le musée de la DDR, retraçant le quotidien des berlinois, rationnement, voitures, intérieur de leur maison, fonctionnement du gouvernement et de sa police secrète: la STASI. C’est bien fait mais très couru donc je vous recommande d’y aller en heures creuses…

Après le musée nous mangeons une curry wurst au Bandy wurst. Ce sont des saucisses bio et végétariennes: délicieuses!

Currywurst à Bandywurst

Nous faisons ensuite un tour en bateau pendant une heure, c’est intéressant car il nous raconte l’histoire des ponts et nous montre des rives qu’on aurait pas pu faire à pied. A côté du Reichtag, il y a par exemple de nombreux bâtiments ministériels avec une architecture moderne et au sud de jolies petites rives avec des brasseries.

On va ensuite se promener dans les rues du 39 Rosenthaler Straße connues pour son streetart: de véritables œuvres d’art! La journée se finit au sommet de la tour télé: sympa mais peut être le point de vue le moins bien organisé que j’ai jamais vu! On fait la queue de nombreuses fois, il n’y a pas de vestiaires pour poser ses affaires et l’espace pour profiter de la vue est en grande partie pris par un bar. En conclusion, c’est compliqué de voir et il n’y a aucun endroit ou on peut se poser… la vue est jolie mais en partie gâchée par l’organisation désastreuse de l’endroit.

Rosenthaler Straße

On dîne au Clarchens Ballhaus: cet endroit est très connu des berlinois car c’est une salle de danse, et la déco vous transporte dans le temps. C’est sympa et on y mange bien (allemand ou de délicieuses pizzas).

Visiter l’East Side Gallery et parcourir l’aéroport désaffecté de Tempelhof

Dernier jour à Berlin, direction east side gallery pour admirer 1,5 km du mur de Berlin. Des artistes du monde entier avaient été invités pour peindre sur le mur suite à la chute du mur. Surprenantes, poétiques et engagées, ces œuvres d’art sont émouvantes. Une visite obligatoire si vous passez à Berlin.

On va ensuite au RAW geland, c’est un lieu qui a été investi par des artistes donc il y a de nombreuses œuvres d’art, et ce lieu accueille collectifs d’artistes, bars, discothèque et restauration.

Après un déjeuner au little green rabbit (parfait pour une pause saine et rapide) je me rend vers un autre lieu atypique: l’aéroport de Tempelhof.

Véritable pont aérien pour les berlinois de l’ouest, leur permettant d’avoir des vivres mais aussi de se rendre à l’étranger sans passer les frontières de Berlin est, il a été fermé après la chute du mur et mis à disposition du public. C’est assez impressionnant de marcher sur les pistes! On y croise promeneurs, cyclistes ou des amateurs de cerf-volant profitant de l’absence d’immeubles pour avoir tout le vent nécessaire. J’ai fini la journée en me baladant dans le quartier hypster de Kreuzberg pour enfin aller à l’aéroport prendre mon avion.

Nous avons dormi au Gat point Charlie Hotel22 choisi par mon amie: super bien situé à côté de Check Point Charlie. En plus d’avoir des chambres petites mais confortables, il était vraiment à un prix raisonnable.

Berlin ce n’est qu’un au revoir, il y a tant de choses encore à découvrir, et vu les constructions que j’ai pu voir je pense que la ville va changer d’années en années. J’y reviendrai pour sûr!

D’autres idées de Week end en Allemagne? C’est par ici: