[Canada] Deux jours à Vancouver

Si vous nous avez suivi sur insta stories, vous savez que nous nous sommes rendus au Canada en Octobre. Le premier article concernant l’organisation du voyage est déjà sorti sur le blog il y a quelques semaines, cette fois ci on se tourne vers l’itinéraire avec comme première étape Vancouver. Que faire si vous n’avez que deux jours à Vancouver?

Vancouver: l’hyper centre et le musée d’anthropologie

On arrive a Vancouver le matin, déjà à l’aéroport tout va très vite. Si vous avez un passeport récent tout se fera de manière automatique, en une demi heure on est sortis (par contre si vous collectionnez les tampons, vous n’en aurez pas malheureusement!) et une heure après notre arrivée on est déjà a Yaletown. Depuis l’aéroport c’est environ 9 dollars pour arriver au centre ville en métro.

Après avoir posé nos affaires, nous partons déjeuner une poutine, sûrement le plat le plus connu du Canada. On va pour ça à la belle patate ce qui nous permet également de visiter Davie Street, le quartier gay de la ville.

L’après midi on se balade d’abord dans le centre le long de la Robson Street puis on va au musée d’Anthropologie. Pour y aller il vous faudra bien 30 min en bus depuis le centre. Vous avez la possibilité de prendre une carte de transport à la journée si besoin.

Si vous ne devez faire qu’un seul musée à Vancouver (ce qui était notre cas) c’est celui là. Le musée a été conçu pour accueillir de l’art indien. Il met en avant l’art des premiers habitants de la Colombie Britannique: vous y verrez totems, rituels de mariage et funéraires ainsi que de nombreux témoignages du maintien de la tradition aujourd’hui. J’ai bien aimé également la partie extérieure avec les maisons traditionnelles et les totems.

On a fini la journée en se promenant vers Canada Place, la vue sur l’océan est plutôt sympa! Sachez que c’est également le point de départ de nombreux hydravions, et c’est utilisé comme un taxi par ici tellement ils étaient nombreux. Comme destination: île de Vancouver, Seattle ou encore Whistler et d’autres endroits autour de Vancouver. J’ai voulu en faire mais nous n’avions pas le temps malheureusement. Les prix commencent autour de 80 dollars canadiens, ce qui, de mon opinion,  est beaucoup moins cher qu’en France.

Musée d’Anthropologie
Davie Street
Vancouver

Lire la suite de « [Canada] Deux jours à Vancouver »

[Astuce] Profiter de ses photos de voyage

Qu’on soit photographe ou pas, on prend tous plein de photos pour pouvoir garder des souvenirs. Le problème c’est qu’une fois les photos dans l’ordinateur, On ne retourne que très rarement jeter un coup d’œil. J’ai du coup décidé de faire des clins d’oeil à mes voyages afin de les regarder de différentes manières:

  1.  je laisse un album de 2000 de mes photos préférées de voyage sur mon téléphone. Cela ne prend pas beaucoup de place et ça permet de les regarder dans les transports ou dans une salle d’attente.
  2. J’en ai imprimé 150 en polaroid (de mes 10 dernières années de voyage). Vous avez plein de sociétés qui le font. J’avais imprimé avec printic. J’ai rajouté sur chacune de ces photos la date à laquelle j’ai fait la photo ainsi que le lieu. Je les ai accrochées dans mon couloir du coup ça permet d’y jeter un coup d’œil en partant ou quand on a du monde a la maison ils peuvent également les voir. Elles ont vécu dans trois appartements et ont donc été collées/décollées trois fois et honnêtement elles n’ont pas bougé. Je vous recommande de prendre de la qualité.
  3. J’ai imprimé trois photos en noir et blanc en grand format sur aluminium et des plus petites en couleur que j’ai encadrées pour faire un mur dans le salon , ça permet de mettre en avant vos photos préférées.
  4. Comme vous j’imprime aussi des photos sous format de livre de photos. Je ne le fais pas systématiquement mais de temps en temps car cela fait de belles histoires à raconter 🙂
  5. Enfin en bons voyageurs on a une carte a gratter de l’Europe. J’ai imprimé sur papier normal des toutes petites photos de nous (2cm sur 3cm) devant des monuments. J’ai recouvert les petites photos de papier transparent autocollant pour faire un effet photo. J’ai ensuite collé sur chacun des pays qu’on a visité la photo correspondante à la pâte a fixe. Ça donne une effet sympa!

Et vous comment gardez vous vos photos de voyage? Ça m’intéresse 😃

D’autres astuces moins décoration ( ah ah) et plus voyage par ici:

Préparer son voyage au Canada

Nous sommes allés au Canada cet automne et comme pour Oman, j’ai noté les questions que je me suis posée avant le voyage et pendant le voyage. Le but est de résumer ce que j’ai pu trouver sur internet. Qu’est ce qui est à savoir au Canada? Suivez le guide…

Frais banquaires

Même si je ne me pose plus beaucoup la question, j’en ai discuté avec pas mal d’entre vous donc j’ai préféré laisser cette rubrique. Si vous avez un compte à la BNP ou Hello Bank, les retraits sont gratuit a la royal scotiabank. C’est ce que j’avais fait il y a 5 ans lors de mon premier voyage au Canada. Sinon vous pouvez faire comme nous et prendre une carte n26 pour ne plus payer des frais sur les retraits et paiements.

Visa

Je met cette rubrique pour la forme. C’est un peu comme l’Esta américain: une petite somme payée en ligne et en avant le visa. Vous recevez le mail immédiatement. Et si comme moi vous l’effacez par mégarde alors ils vous le renvoient par mail rapidement. C’est quand même assez récent ce changement de visa donc n’oubliez pas de le faire. (je n’avais pas eu besoin de VISA il y a 5 ans pour ma part)

Location de voiture

Comme d’habitude je vous conseille de comparer. Nous on a réussi avec Avis à réduire notre coût en évitant les frais de relocation. Comment ? En comparant régulièrement vous pouvez avoir de bonnes surprises. Pour nous on a réservé une semaine avant seulement, cela a peut être joué aussi sur le prix. On avait pris la voiture à Vancouver et l’avait laissé à Calgary. Je vous parlerai plus en détail des montants dans l’article budget comme d’habitude.

Transport à Vancouver:

On a payé au fur et a mesure notre carte en rajoutant de l’argent dessus mais vous avez la possibilité de prendre des transports a la journée ou encore mieux de louer un vélo (c’est la meilleure solution pour Stanley Park). Je vous déconseille la voiture, il est difficile de se garer en ville et ça revient très cher.

Se rendre a Vancouver Island:

Le bateau: attention ils appliquent des frais de réservation qui sont plus élevés si vous prenez moins d’une semaine avant. Par contre vous pouvez y aller aussi sans réservation (le risque c’est de devoir attendre le bateau d’après si celui ci est plein, et il faut aussi se pointer en avance pour être surs de l’avoir). Sachez aussi qu’ils appliquent des réductions si vous prenez le bateau un mois avant. A vous de faire le calcul en sachant ça pour savoir quel billet prendre. Le monopole est détenu par BC ferries et leur site internet c’est ici.

Visitor center ou Office du tourisme

Ce sont nos offices du tourisme et il faut que vous y passiez si vous souhaitez faire des randonnées:

  • Certaines randonnées peuvent être fermées en début de saison (avalanches…)
  • Certaines randonnées peuvent devenir dangereuses (risques d’éboulement…)
  • Certaines routes qui permettent d’accéder à des visites peuvent être fermées temporairement (c’était notre cas pour la route qui mène au lac Maligne)
  • Ils peuvent vous avertir de la présence éventuelles des animaux dans un secteur (ils obligent parfois a être 4 pour randonner si il y a trop d’ours dans le coin par exemple)
Météo et Routes fermées

Si vous allez en Alberta je vous recommande le site internet 511 alberta. Il permet d’avoir en temps réel l’état des routes en Alberta. C’est vraiment pratique pour les raisons évoquées ci-dessus quelque soit la saison à laquelle vous vous y rendez. C’est un visitor center qui nous l’avait donné, et on s’en est servi tous les jours avant de commencer notre journée.

Avez vous d’autres questions? N’hésitez pas et j’enrichirai l’article avec plaisir.

 

Visiter une ville avec des locaux: l’histoire de Greeters

Greeters qu’est-ce que c’est ? Une association fondée à New York. Le but est de faire visiter la ville à des touristes (locaux ou étrangers) par des locaux qui donnent leur temps gratuitement. Ce concept est désormais étendu dans toutes les villes dans le monde. Pour plus d’infos je vous laisse le site Greeters de France qui vous l’explique bien mieux que moi.

Il y a quelques mois, je vous en avais parlé dans une de mes Insta stories et en faisant un petit sondage, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes ne connaissaient pas le concept. Je ne pensais pas faire un article sur le sujet sur le blog mais après ça, je me suis dit que ça ne serait pas de trop.

Greeters comment ça marche ?
  • Pour le greeter : il a un compte personnalisé dans lequel il rentre ses disponibilités (jours où il peut faire les visites et également congés pendant lesquels il ne peut pas faire de visites). Lorsqu’une personne demande une visite celle-ci est attribuée au greeter disponible, il ne lui reste plus qu’à entrer en contact avec cette personne pour planifier les modalités de la rencontre (par mail et par téléphone si besoin).
  • Pour le visiteur : il va sur le site de greeter et émet le souhait de faire une visite en indiquant les dates et heures possibles. Il peut également renseigner un commentaire si besoin.
  • La visite se déroule sur 1h ou 2h le jour prévu par les deux personnes dans un quartier prédéfini par les deux parties.

Lire la suite de « Visiter une ville avec des locaux: l’histoire de Greeters »

Cela m’a étonné à… Oman

Ca fait super longtemps que je n’avais pas écris un « Cela m’a étonné à… » et je sais que pour certains d’entre vous ce sont vos articles préférés car ils sont un peu plus originaux que les articles itinéraires. J’ai un peu noté mes impressions pendant notre séjour à Oman, les voici:

  • Ou sont les femmes? Dans les restaurants ou dans les wadi (les Oasis) nous n’en avons pas croisé. Et en dehors de Mascatte, nous avons surtout croisé des hommes. Dans les restaurants j’étais souvent la seule femme.
  • La plupart des omanais ont un anglais basique qui ne leur permet pas de tenir une conversation. Les indiens en revanche parlent beaucoup mieux anglais.
  • Le développement ultra rapide du pays mais en conservant leurs traditions: habits et architecture traditionnels mais smartphone et voitures ultra modernes. Le mariage qu’on a pu voir avec la danse traditionnelle mais les 4*4 modernes pour les observer.
  • La saleté dans les villes et même dans le désert. Pour un pays riche c’est étonnant de ne pas plus protéger l’environnement.
  • Tout est traduit en arabe et en anglais alors que c’est pas une langue officielle. Même les menus dans des villes pas du tout touristiques et dans lesquelles personne ne parle anglais
  • Les chèvres et dromadaires se promènent dans les villes et sur le bord de la route complètement libres.
  • Les omanais parlent librement avec nous, on a été agréablement surpris de leur franc parler concernant les questions de la vie quotidienne et leur curiosité sur l’Europe.

D’autres articles sur Oman? C’est par ici: