Préparer son voyage en Israël, Palestine et Jordanie

Vous prévoyez un voyage mêlant Israël, Palestine et Jordanie? Voici un résumé des réponses aux questions que je me suis posé avant le départ. J’ai organisé moi-même mon voyage et ce n’était pas forcement évident de trouver les informations dont j’avais besoin. Alors comment préparer son voyage en Israël et Jordanie? C’est parti: 

Passeport et Visa en Israël

Vous êtes ressortissants français? Le visa pour Israël est gratuit. Vous vous inquiétez du passage de frontière (comme moi)? Malheureusement le temps que vous allez passer aux postes frontières dépend beaucoup du facteur chance (ou malchance comme vous préférez…)

J’avoue que je n’étais pas sereine car j’ai beaucoup de pays sur mon passeport. Et on a du avoir de la chance car on nous a posé trois questions et c’était fini: que venez vous faire en Israël? Ou logez vous? Quel est votre itinéraire? Un conseil que j’ai lu sur internet: évitez de mentionner que vous allez en Palestine même si vous vous y rendez car vous risquez l’interrogatoire plus poussé…

Autre information: Israël ne met à priori plus de tampon sur le passeport, on reçoit un papier bleu volant à présenter à la sortie.

Dans quel sens faire mon voyage en Israël et Jordanie?

Outre l’aspect météo c’est la première question que je me suis posée afin de déterminer quels avions prendre. Comme nous faisions l’Israël et la Jordanie, je souhaitais prendre l’aller dans un pays et le retour dans l’autre. La solution facile c’est de commencer par Israël et finir par la Jordanie. D’ une part car les contrôles terrestres sont plus simples en allant d’ Israël en Jordanie que l’inverse. D’autre part car il faut arriver minimum 3h à l’avance pour votre vol de retour car les contrôles peuvent être poussés si vous repartez de Tel Aviv.

Lire la suite de « Préparer son voyage en Israël, Palestine et Jordanie »

Comment se rendre en Palestine sans agence

Lors de notre séjour en Israël nous avons voulu nous rendre en Cisjordanie (un territoire sous autorité israélienne et palestinienne). Plus précisément à Bethléem en territoire palestinien. J’ai lu pas mal d’articles sur comment se rendre en Palestine mais la plupart d’entre eux ne répondaient jamais complètement à mes questions. Dans cet article j’aborde comment se rendre en Palestine sans agence.

Comment se rendre en Palestine depuis Israël sans passer par une agence?

La réponse est dans le titre: oui!

Vous avez la possibilité d’y aller soit avec le bus israélien (qui s’arrête au check point 300 qui se situe à 20min de marche du centre ville de Bethléem) soit avec le bus arabe (qui s’arrête un peu plus près du centre de Bethléem). Dans tous les cas si vous ne voulez pas marcher il n’y a qu’à prendre un taxi (il y en a plein qui attendent au check point 300).

Vais je attendre longtemps à la frontière Palestienne?

Déjà il ne s’agit pas d’une frontière à proprement dit mais d’un checkpoint. Le territoire Cisjordanien est jalonné de check points qui sont soit tenus par les israéliens soit par les palestiniens. Pour le côté attente cela dépend globalement de la chance et de l’heure à laquelle vous allez passer. Évitez pour cela le matin et le soir au moment ou palestiniens viennent travailler à Jérusalem… Nous avons pris pour notre part le bus à l’aller (Jérusalem vers Bethléem) à 18h un jeudi soir (veille de Week-end ici) et nous n’avons même pas remarqué le checkpoint! Pour le retour nous n’avons pas eu d’attente et c’était vendredi à 12h30 (en plein milieu du Week-end donc…).

Lire la suite de « Comment se rendre en Palestine sans agence »

Cela m’a étonné à… Oman

Ca fait super longtemps que je n’avais pas écris un « Cela m’a étonné à… » et je sais que pour certains d’entre vous ce sont vos articles préférés car ils sont un peu plus originaux que les articles itinéraires. J’ai un peu noté mes impressions pendant notre séjour à Oman, les voici:

  • Ou sont les femmes? Dans les restaurants ou dans les wadi (les Oasis) nous n’en avons pas croisé. Et en dehors de Mascatte, nous avons surtout croisé des hommes. Dans les restaurants j’étais souvent la seule femme.
  • La plupart des omanais ont un anglais basique qui ne leur permet pas de tenir une conversation. Les indiens en revanche parlent beaucoup mieux anglais.
  • Le développement ultra rapide du pays mais en conservant leurs traditions: habits et architecture traditionnels mais smartphone et voitures ultra modernes. Le mariage qu’on a pu voir avec la danse traditionnelle mais les 4*4 modernes pour les observer.
  • La saleté dans les villes et même dans le désert. Pour un pays riche c’est étonnant de ne pas plus protéger l’environnement.
  • Tout est traduit en arabe et en anglais alors que c’est pas une langue officielle. Même les menus dans des villes pas du tout touristiques et dans lesquelles personne ne parle anglais
  • Les chèvres et dromadaires se promènent dans les villes et sur le bord de la route complètement libres.
  • Les omanais parlent librement avec nous, on a été agréablement surpris de leur franc parler concernant les questions de la vie quotidienne et leur curiosité sur l’Europe.

D’autres articles sur Oman? C’est par ici: