Petit Budget en Malaisie

Quel budget en Malaisie? Cet article vous sert à avoir un aperçu de ce qui peut vous attendre si vous vous rendez dans ce pays.

C’était le dernier pays de notre parcours asiatique et je pense que c’est pour ça qu’on arrive à ce budget. On aurait clairement pu se situer sur les niveaux de la Thaïlande. Il y a plusieurs raisons à cela:
  • Nous avons voyagé assez rapidement avec seulement 14 nuits dans le pays. Cela nous a donc fait inévitablement prendre beaucoup de transports. Ils représentent près d’un tiers de notre budget alors qu’on a trouvé les tarifs plutôt bas.
  • On savait que c’était notre dernière chance de manger asiatique et on s’est lâché sur ce budget là. Je dois vous dire que la gastronomie malaisienne nous a agréablement surprise!
Mais revenons en aux dépenses en général:
  • Notre premier poste était la nourriture avec 30% du budget: pas de secret nous avons cherché de bonnes adresses et avons mixé repas dans la rue et repas au restaurant. Il m’était impossible de résister à l’appel de Din Thai Phung qui existe également en Malaisie (Souvenez vous on y avait mangé à Singapour).
  • Deuxième poste: les transports. Nous avons pris plusieurs fois le bus, le train et même une pirogue sur plusieurs heures. Même si le coût des transports reste très abordable (similaire à la Thaïlande), étant donné qu’on les prenait tous les deux jours ça faisait monter le budget. Nous avons loué seulement deux fois un scooter car les bus locaux sont hyper pratiques et les villes se font toutes très bien à pied. (Kuala Kangsar, Malacca et Kuala Lumpur notamment).
  • Troisième poste le logement: il y a deux endroits particulièrement où on a payé chers nos logements: Georgetown et Kuala Lumpur. Pour Georgetown, nous sommes sur une île et nous avons réservé une fois sur place. C’était une mauvaise idée, il aurait fallu réserver avant car il ne restait quasiment plus de logements disponibles: je vous déconseille de faire pareil. Pour Kuala Lumpur, c’est plutôt évident, c’est une grande capitale asiatique qui coûte donc plus cher.
  • Les loisirs: si vous voulez comme nous faire un trek dans le Taman Negara (je vous le recommande!) préparez vous à payer le guide car vous ne pourrez pas vous y aventurer seuls. Pour deux jours ça nous a coûté environ 45 euros par tête (cela inclus la nourriture, les coûts du parc et le paiement du guide). Nous avons également visité les Melaka tower à Kuala Lumpur qui étaient un sacré budget aussi. Mais vous connaissez mon amour des roof tops, je ne pouvais pas rater celui là.

J’espère que ce petit retour d’expérience vous aidera dans la planification de votre voyage en Malaisie. Pour d’autres articles sur la Malaisie, c’est par ici:

Dans nos assiettes… au Canada!


Je ne prétend vous parler de spécialités canadiennes car le pays est grand et que je n’en ai visité qu’une petite partie. Cependant je vous propose un petit tour sur ce qu’on peut manger entre Montréal, la Colombie Britannique et l’Alberta. J’espère que vous n’êtes pas à l’heure du repas car cet article va vous donner faim!


La poutine

Poutine – Belle Patate
Poutine à la Banquise – Montréal

Bon c’est un peu le plat national du Canada donc je suis obligée de passer par là. La poutine c’est un plat tout simple constitué de frites, de fromage et de gravy. Il a du gout, il est gras et consistant! Pas de la grande gastronomie mais personnellement j’ai trouvé ça bon 🙂

A Montréal je suis allée à la très célèbre ‘la banquise’ pour en manger et a Vancouver la belle patate est pas mal avec ces trentaines de poutines différentes.

Le saumon sauvage au Canada

Saumon au blue Crab Seafood house à Victoria
Saumon fumé à l’erable au marché de Granville

Et plus particulièrement le ‘smoked eyes…’ qui est un saumon péché au large de la Colombie Britannique: on le mange sauvage et il a un goût légèrement différent du saumon qu’on peux manger en France. C’est une des spécialités canadiennes pour sûr! Sa chair est beaucoup plus rosée. N’oubliez pas de le goûter également fumé. Nous l’avons goûté fumé au sirop d’érable au marché de Granville: un délice! Et puis si vous n’êtes toujours pas convaincu allez à Tofino sur l’île de Vancouver: c’est la capitale internationale de la pêche au saumon, vous pouvez vous aussi vous y essayer!

Seafood chowder au Canada

Seafood chowder au Modern Café à Nanaimo

Je continue dans la série produits de la mer avec la soupe de poisson qui est réputée sur la côte pacifique: du poisson (y compris du saumon) dans une soupe crémeuse à souhait. C’est bon mais c’est gras donc si vous en mangez n’en prenez qu’en plat sinon vous ne pourrez pas manger la suite (ils la proposent souvent en entrée aussi dans les restaurants)

Lire la suite de “Dans nos assiettes… au Canada!”

Dans les coulisses du musée Fragonard de Paris

J’ai choisi de parler du musée Fragonard de Paris, l’incroyable parfumerie originaire de Grasse pour cette sortie insolite. Pour d’autres sorties insolites vous pouvez aller sur mon article insolites à Paris. Mais revenons en à Fragonard, j’ai fait mes études à Antibes donc j’avais eu l’occasion d’aller plusieurs fois à Grasse, la ville du parfum. J’avais visité à plusieurs reprises leur musée passionnant racontant l’histoire de l’entreprise, l’histoire du parfum mais également comme elles sont liées avec l’époque.

Musée Fragonard de Paris: visite guidée, musée du parfum, atelier d'apprenti parfumeur
Musée Fragonard de Paris

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par 
Le Coin des Voyageurs . Chaque mois un nouveau thème nous inspire pour parler de notre jolie France. Ce mois de juin le thème est #danslescoulissesde, c’est Solène du blog Solcito qui a proposé ce thème.

Récemment j’ai pu me rendre au musée Fragonard de Paris situé dans l’incontournable rue Scribe proche d’Opéra. Ce musée avait été ouvert en 1926 et depuis il accompagne les visiteurs à mieux connaître le parfum. Aujourd’hui, Fragonard organise des ateliers passionnants pour permettre à tout le monde d’avoir un aperçu des coulisses de l’histoire du parfum et de l’entreprise. J’ai effectué l’atelier de l’apprenti parfumeur.

Participer à un atelier de création de Parfum au musée Fragonnard de Paris

On retourne à l’école lors de cet atelier, direction une petite salle de classe où nous attendent:

  • D’abord, des fioles et pipettes
  • Ensuite, 10 essences pures
  • Egalement un flacon de 100 ml
  • Et pour finir, un petit livret explicatif et de quoi prendre nos notes
Atelier du musée fragonard: création de parfum

L’atelier commence par une présentation par une des employée de Fragonnard qui nous explique les origines du parfum.

Nous apprenons notamment que le parfum n’a pas toujours été un accessoire cosmétique, il a été par le passé un moyen de se laver (cacher les odeurs…) ou encore un médicament contre les maux du quotidien.

On apprend aussi ce qu’est une note de tête (agrûmes), de coeur (floral) ou encore de fond (cuir, ambren musk). Nous finissons par une introduction sur les basiques de la création du parfum avant de commencer notre création de parfum.

Le thème de l’atelier lorsque j’y est participé le mois dernier était “l’eau de Cologne”. Je trouve cela d’autant plus intéressant que c’est une senteur que tout le monde connait et qui a personnellement bercé mon enfance.

Créer sa propre eau de Cologne

On apprend ainsi que l’eau de cologne a une composition particulière:

  • 80% d’expéridés (je vous rassure je ne connaissais pas ce mot avant l’atelier: il s’agit essentiellement de senteurs d’agrumes comme l’orange ou le citron ou la mandarine mais également de la bergamote)
  • 10% de lavande ou romarin
  • 10% de Néroli ou petit grain

Si on ne respecte pas ces proportions, le parfum ne ressemblera pas à une eau de Cologne. Avec ces ingrédients, cela nous laisse quand même une multitude de possibilités. Ce qui nous permet de comprendre pourquoi autant d’eaux de Cologne existent sur le marché.

Moi j’ai beaucoup aimé la lavande et la bergamotte que j’ai mis en bonne quantité (tout en respectant les proportions) dans mon parfum. Le résultat m’a beaucoup plu! Cerise sur le gâteau, à la fin de l’atelier, nous repartons chacun avec un livret, un tablier, un pochon et notre parfum de 100ml.

Musée Fragonard: Atelier de création de parfum à Paris

Visiter le musée Fragonard de Paris

Sachez que si vous ne souhaitez pas réaliser l’atelier mais visiter le musée, celui-ci est gratuit et très intéressant. Après l’atelier, nous avons une visite guidée du musée Fragonard.

Le musée se découpe en plusieurs parties:

  • D’abord, une partie historique qui mêle histoire du parfum et histoire de Fragonard. On apprend notamment que la senteur “musquée” vient des animaux. Je vous rassure, aujourd’hui c’est interdit et on reconstitue ce parfum de manière synthétique.
  • On retrouve ensuite l’histoire de personnes de différentes époques et leur relation au parfum
  • Enfin, une intéressante collection d’artefacts montre dans quoi étaient renfermés les parfums (certains sont minuscules et constituent de véritables œuvres d’art: magnifique!)
Musée Fragonard de PAris: visite guidée du musée du parfum

La visite de musée se termine par un jeu olfactif autour des principales essences utilisées dans le parfum puis par un tour dans la boutique qui nous permet de découvrir les parfums les plus connus de Fragonard. En ayant fait l’atelier, vous bénéficiez de grosses réductions sur le prix des parfums (jusqu’à -30%) pour information.

Vous l’avez compris: que ce soit seulement pour la visite ou pour l’atelier aussi, vous en apprendrez beaucoup sur le parfum.

Je remercie le musée Fragonard de m’avoir invitée à participer à cet atelier d’apprenti parfumeur passionnant.

Découvrez d’autres articles sur le thème “Dans les coulisses”: