Cela m’a étonné… au Canada

Le dernier « cela m’a étonné à… » commençait à dater. Quels sont nos insolites canadiens?

Impressions en vrac:

  • A Vancouver dans tous les quartiers on a senti de la marijuana partout: malgré l’interdiction de consommer à l’époque (c’est devenu légal ensuite), les personnes ne semblent pas s’en soucier
  • En Alberta pas de plaque d’immatriculation à l’avant des voitures. Au début on pensait que c’était des voitures nouvellement achetées mais bon quand elles sont toutes comme ça…
  • Le français est une des langues officielles du Canada. En Alberta tout était traduit en français par contre ce n’était pas le cas en Colombie Britannique: j’ai trouvé ça plutôt surprenant de voir une telle différence entre les régions.
  • Le mythe du canadien avec sa veste à carreaux n’est finalement pas un mythe. Comme pour les Etats-Unis j’ai été étonnée de voir les tenues des films . La toque en fourrures venait compléter la tenue
  • Dans les parcs on voit de nombreuses poubelles à ours. Une poubelle à ours c’est une poubelle en fer qui s’ouvre avec un système (bouton et basculement d’une vasque) impossible à actionner par un animal. C’était la première fois qu’on en voyait et pourtant des pays avec animaux dangereux on en a fait!

Nos insolites canadiens sur les logements

  • On a fait quelques auberges de jeunesse(en chambre privative) et j’ai été étonnée de voir beaucoup de canadiens et de tout age. Comparé a l’Australie ou la Nouvelle-Zélande ou la moyenne d’age était de 20 ans et 90% des personnes de nationalité européenne. Je trouve ça cool que les canadiens voyagent aussi de cette manière dans leur propre pays
  • Autant je trouve que niveau initiatives écologiques le canada fait plein de choses autant je n’ai pas compris pourquoi dans la plupart des hôtels il y a de la vaisselle jetable au petit déjeuner alors que tout le monde le mange sur place.

Comme d’habitude ce sont des impressions notées en vrac pendant notre voyage au Canada, et vous qu’est ce qui vous a étonné dans ces régions?

D’autres articles sur le Canada? C’est par ici:

 

Cela m’a étonné en Nouvelle-Zélande: quotidien à Auckland

Après plusieurs mois en Nouvelle-Zélande j’avais envie de faire un autre article ‘cela m’a étonné…’ mais un peu différent… ce sont toutes ces choses que j’ai appris en vivant six mois à Auckland, du positif et du négatif… Je serai curieuse de savoir ce que vous en avez pensé vous aussi. Voici ce qui est étonnant à Auckland:

  • L’Eau est gratuite dans les restaurants (vous allez me dire comme en France!) mais le petit plus c’est que dès que vous êtes assis on vient vous apporter des verres d’eau et une carafe d’eau fraîche sans le demander!
  • Les Fruit et légumes sont gratuits pour les enfants dans les supermarchés.
  • Dans la même catégorie « famille », Les enfants ont accès aux soins et médicaments gratuitement jusqu’à leur 12 ans.
  • La gentillesse des néo-zélandais en ville ou a la campagne qui sont toujours prêts à vous aider. Cela nous est arrivé plusieurs fois qu’on nous demande si on savait où aller où quels étaient nos plans sur des randonnées par exemple.
  • Les honesty box partout au coin de la rue pour acheter nourritures et divers objets. Plutôt sympa pour acheter vos légumes et œufs au bord de la route!
  • Il n’y a quasiment pas de passages coûtés… ça m’est arrivé plusieurs fois de me faire klaxonner en traversant…. il faut vraiment que je regarde les statistiques d’accidents de la route car je suis bien curieuse de savoir si ce système fonctionne…
  • Un réseau de transport public médiocre, seulement quelques trains et les bus qui ne sont jamais a l’heure car pris dans le trafic. Pour une grande ville de seulement 1,5 millions d’habitants, il est quasiment impossible de circuler sans bouchons…
  • Une vie très inactive: les kiwis se couchent tôt… c’est rare qu’ils sortent en semaine… ok il y a toujours des exceptions mais c’est ce que j’ai pu remarquer par rapport aux quelques collocations que j’ai faite et mes collègues de boulot…
  • Les sols en nouvelle Zélande sont très pollués: entre sur-utilisation des pesticides et une industrie laitière sur-développée pour la taille du pays. Attention à ce que vous mangez, les réglementations anti-OGM sont quasiment inexistantes.

D’autres articles sur la Nouvelle Zélande? C’est par ici:

Un an après

Il y a un an, on revenait de un an de voyage hors de la France. C’est l’heure du bilan, ou en sommes nous aujourd’hui? Je sais que pas mal de personnes qui se lancent sur ce type de voyage se posent la question (j’ai lus pas mal d’articles de ce genre aussi) donc voici mon ressenti après un tour du monde.
J’ai récemment relu mon article « Alors ce tour du monde, ça vous a changé », la question qu’on nous a certainement le plus posé à notre retour. Si cette question ne se pose plus trop aujourd’hui après un an, cela ne signifie pas que ce changement n’est pas permanent.
Je ne vais pas vous cacher que personnellement je pense à ce voyage chaque jour, rappelé par une anecdote d’un collègue, d’une photo Instagram ou d’une situation vécue. Oui bien sur c’est mieux d’être en vacances qu’au travail! Ce sont de bons souvenirs, et ce n’est pas douloureux de penser à ce voyage car personnellement je sais pourquoi je suis revenue (pas contrainte) donc je n’ai pas de regret par rapport à ma situation actuelle que j’ai choisi. Je pense que c’est peut être le premier point important pour ceux qui reviennent: réaliser son projet de partir c’est bien, mais préparer son retour (quel qu’il soit) c’est également le préparer psychologiquement.
La routine on s’y refait vite, surtout dans notre cas ou on a repris le même boulot dans la même ville (on a juste changé d’appartement car nous n’avions plus l’ancien à notre retour en France.) Je dois dire qu’on se réhabitue même très vite à la routine métro/boulot/dodo. En deux, trois mois c’était plié. Même si je souhaite repartir, je me rend aussi de l’incroyable chance qu’on a de vivre en France et cela aide a pas mal relativiser les aspects négatifs de la vie quotidienne.
Par contre le désir de voyager, il ne nous quitte jamais, on a eu la chance de pouvoir partir plusieurs fois cette année et je rêve du jour ou je pourrais refaire un voyage long, peut être pas un an mais plutôt 6 mois. Car si on l’a fait une fois, pourquoi ne pas le faire une seconde fois? Avoir sauté le pas, ça donne l’envie de le faire à nouveau! En plus, je trouve qu’on ne vit pas la découverte et le voyage de la même manière après plus d’un mois loin de chez soi. Mais Je vous rassure ça ne sera pas pour tout de suite!
Pour ceux qui ne partent pas seuls (en couple, en famille, ou entre amis) cela crée une relation toute particulière avec la personne avec qui vous avez partagé cette aventure. Je l’avais déjà lu avant de partir sur certains témoignages mais je crois que ça fait partie de ces expériences qu’il faut vivre pour comprendre. Vous ne le réaliserez peut être pas à votre retour, mais un an après assurément!
Pour ceux qui ont fait ce voyage, quel est votre ressenti après un tour du monde?