Dans nos assiettes…au Laos

On vous retrouve cette fois ci au Laos pour vous partager nos découvertes culinaires. Tout d’abord, le Laos a la particularité d’être un pays où les restaurants sont majoritairement pour les touristes, en effet les locaux mangent sur les marchés ou près des gares routières. Nous avons pour notre part alterné les deux. On peut dire qu’on s’est régalés avec les spécialités laotiennes.

La grande spécialité culinaire du Laos est son délicieux riz gluant! Il est cuit à la vapeur dans de petits paniers en osier. On prend ensuite des “bouts” de riz avec les doigts pour les tremper dans notre accompagnement.

Parmi les autres spécialités, il y en a beaucoup qu’on a pas du tout goûté, pas parce que nous ne le souhaitions pas mais parce qu’elles sont souvent la spécialité de quelques régions du pays donc nous ne les avons tous simplement jamais vues. Je parle du Mok (qui ressemble au Amok cambodgien, pour notre plus grand regret car le Amok était le plat que nous avions préféré au Cambodge!), L’or Lam: une soupe d’Aubergine ou encore de Som Miou: des morceau de porc marinés dans une feuille de bananier. Nous n’avons pas non plus goûté les salades, qui étaient très pimentées. N’oublions pas la fameuse saucisse Lao que nous avons bien heureusement goûté mais dans des soupes et en brochette donc vous ne verrez pas de photos ci-dessous, mais je vous la recommande!

Laos

Au Laos, on a d’abord retrouvé nos nouilles sautées. C’est sûrement le plat qui est le plus facile à faire dans n’importe quel cuisine, donc c’est celui qu’on mangeait en général. Il pouvait s’agir de nouilles sautées aux cacahuètes (1), mais on avait également souvent des nouilles sautées au légumes (2 et 3) qu’on pouvait remplacer par des vermicelles (encore meilleur!) et enfin on a aussi dégusté quelques Pad Thai (4) de son voisin thaïlandais.

Laos3

On a également adoré le boeuf sauté au basilic poivré, tout simplement délicieux!! Il était parfois servi en sauce (1) et d’autres fois avec un œuf frit (3). On a mangé également assez souvent du riz frit aux cacahuètes (2) ou aux légumes (4).

Laos2

 

Les soupes… c’est une vrai spécialité ici! Même si on connait la traditionnelle Pho vietnamienne (4) qu’on a également pu déguster, les soupes Lao sont aromatiquement beaucoup plus riches en saveur! On la déguste comme une soupe aux nouilles (1), pleines de légumes (2) ou encore avec du poulet (3).

Laos4

Pour finir, j’ai mis les plats “inclassables”: d’abord les nems (1) parce que vous êtes obligés d’en manger à un moment où un autre et elles sont vraiment délicieuses! Ensuite, vous aurez la possibilité de manger des fruits de mer frits, ou huitres frits ou moules frits ( fried seafood, Fried Oyster or fried mussels), c’est en fait une omelette garnie de fruits de mer (2) avec des herbes aromatiques: tout simplement délicieux! Enfin je finis par un sandwich qui n’est pas très Lao mais vous avez deux raisons pour le manger, la première c’est que la baguette (avec le passé colonial français) est un met très dégusté au Laos et elle est plutôt pas mal! Ensuite, les avocats locaux sont vraiment savoureux! le sandwich est un bon moyen de les déguster avec si possible de la saucisse Lao (trop bon au petit déj’).

Je n’ai cette fois ci pas d’adresses a vous conseiller car on a mangé sur des marché ou chez l’habitant la plupart du temps… Seulement un endroit, qui n’est pas du tout laotien… c’est le restaurant Banetton. Il y en a un à Vientiane et un autre à Luang Prabang. Il s’agit d’une boulangerie/salon de thé français qui fait d’excellents petits déjeuners si vous êtes en mal de cuisine française. Les baguettes sont vraiment divines…

J’espère ne pas trop vous avoir donné trop faim 😉

D’autres articles culinaires en Asie? C’est par ici:

[Laos] le nouvel an ou la fête de l’eau au Laos

La fête de l’eau ou Pii Mai, qu’est ce que c’est?

La fête de l’eau est la plus importante célébration de l’année au Laos, c’est également le nouvel an Laotien et une importante fête religieuse.

Bien avant cette date, on peut voir les Lao se préparer activement en achetant tout ce qu’il faut pour cette fête: piscines gonflables, pistolets à eau, récipients de toute sorte…

C’est également une semaine de congés pour les Lao qui profitent de ce temps pour rentrer voir leur famille. Autant vous dire que c’est la pire période de l’année pour voyager!

Pour notre part, on a choisi Luang Prabang, le joyau du Laos pour découvrir cette fête.

Comment ça se passe?

Cette fête se déroule sur quatre jours:

  • J-1: c’est la veille du nouvel an, c’est le jour où tous les lao nettoient à fond leurs maisons afin de bien commencer la nouvel année et chasser les mauvais esprits.
  • J: c’est la fête de l’eau, il y a de nombreuses célébrations dans toutes les grandes villes du Laos. Ces célébrations sont différentes d’une ville à l’autre. Pour notre part, nous avons pu voir un concours de Stupas (petites pyramides de sables décorées de fleurs qui représentent Buddha) et des concours sportifs ( enfin la destruction de piñata et le tir à la corde… Je pense que la course pour échapper au seau d’eau ou au jet de farine est ce qu’il y a de plus réel!)
  • J+1: Aujourd’hui un grand défilé est organisé dans la ville avec comme reine de la fête, Miss Lao. De nombreuses ethnies défilent également en costumes traditionnels ainsi que les nombreux moines qui habitent les temples de la ville.
  • J+2: il y a encore de festivités avec des marchés dans toute la ville et toujours des batailles d’eau.

Pourquoi cela s’appelle la fête de l’eau?

  • L’eau a une forte symbolique dans la religion bouddhiste.
Concrètement comment ça se déroule?
  • Tout le monde s’arme de pistolets à eau et divers récipients pour pouvoir lancer facilement de l’eau sur les autres. Chaque magasin installe un grand seau à l’entrée afin d’arroser les passants. Mais ne vous attendez pas à être seulement arrosés d’eau! On vous mettra également du colorant alimentaire dessus ainsi que de la farine…
  • C’est la fête pour les grands et les petits qui arborent souvent un t-shirt coloré de la nouvelle année. Les familles s’assortissent en portant les mêmes couleurs et les petites filles ont de jolies coiffures.

D’autres articles sur le Laos? C’est par ici:

[Laos] Le sud du pays à moto

Nous restons en tout huit jours dans le sud du Laos ce qui nous permet de découvrir des paysages magnifiques avec de jolis reliefs.

Deux jours à Don Det à la découverte des 4000 îles…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivés du Cambodge, on essuie notre première mésaventure locale car on nous dépose direction Don Khon et non à Don Khong même si on a répété plusieurs fois qu’on pensait ne pas être au bon endroit…

Finalement on passe donc deux jours entre Don Det et Don Khon (deux îles reliées par un pont), des îles parmi tant d’autres aux 4000 îles. A cet endroit du Mékong, il y a en effet des milliers d’îles et d’îlots qui nous entourent, recouverts d’une végétation luxuriante. On fait rapidement le tour de l’île à pied et on observe principalement la vie le long du Mékong.

Paksé et le plateau des Bolovens

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Paksé n’a que peu d’intérêt à part celui d’être la ville a partir de laquelle aller sur la plateau des Bolovens. Il s’agit quand même de la plus grande ville du pays après Vientiane.

Après avoir loué notre moto, nous voici partis pour la petite boucle. On voit des montagnes et des collines sur le chemin qu’on emprunte. On réalise qu’on les avait laissés en Indonésie car le Cambodge est relativement plat.
Sur le chemin on visite Tad Lo et une plantation de thé. On s’arrête pour dormir dans la ville de Thateng. La région est surtout connue pour ses plantations de café et ses cascades. Le lendemain on visite les chutes de Tad Yuang et Tad Fan qui sont assez impressionnantes. On fait également une petite randonnée au milieu de la forêt.

Visite de Wat Phou

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On fait l’aller retour dans la journée depuis Paksé (2h30 aller-retour).

Wat phou est le temple le plus important de la région, il a été construit par le peuple Khmer bien avant Angkor et bien plus tard des routes royales ont été tracées pour relier ce royaume à celui d’Angkor.

Le temple est très beau et la végétation autour ainsi que les montagnes qui l’entourent donnent un paysage magnifique.

Trois jours autour de Thakek

Après dix longues heures de bus (au lieu des 6h prévue… bienvenue au Laos 😉 ), on arrive à Thakek de nuit où on retrouve des français croisés à la frontière du Cambodge. On passe la soirée à nous raconter nos aventures asiatiques.

La boucle de Thakek qui peut être faîte sur trois ou quatre jours est réputée pour ses incroyables paysages à pains de sucre et ses grottes.

Lors du premier jour, nous partons visiter Konglor Cave et on dort dans une famille du village de Konglor. Comme on arrive trop tard on profite de la soirée pour se promener dans le village et Aurélien joue à un volley au pied avec des ados laotiens.

Le lendemain, après une randonnée dans la forêt autour de Konglor, nous arrivons à la grotte. Il nous faudra presque 3/4 d’heure pour traverser la grotte d’un bout à l’autre en bateau: nous avons des lampes frontales pendant la traversée et pouvons admirer tout ce qu’offre une grotte, c’est incroyablement beau! Par moment la grotte est tellement grande qu’on ne voit pas le plafond!

Cet après-midi, on se baigne dans les eaux turquoises d’une piscine naturelle puis on continue notre route jusqu’à la ville Thaleng qui est entourée par les eaux, c’est d’ailleurs impressionnant de voir cette forêt immergée…

Après une bonne nuit nous repartons pour le derniers jour de la boucle, au programme la visite de trois grottes:
–  La grotte de Tham Sa Pha In: Celle qu’on a peut être préférée car plus petite et quand on descend les parois se reflètent dans l’eau.
– La grotte de Xieng Lap: une grotte sans grand intérêt car difficile d’accès
La Buddha Cave: La grotte la plus connue des locaux, c’est le petit temple à l’intérieur qui a finalement capté toute notre attention avec ces nombreux ornements.

Le soir on prend le bus de nuit pour Vientiane. Pour y suivre nos aventures, ainsi que notre séjour à Luang Prabang, c’est par ici.

Pour information:
– les bus des 4000 îles à Paksé et de Paksé à Thatek sont terriblement long… les bus lao s’arrêtent très souvent… la climatisation est indispensable. Je vous conseille de d’aller confirmer auprès de plusieurs agences que votre bus offre la climatisation… Vous serez surpris sinon…
– Les boucles de Thakek et des Bolovens se font très facilement en scooter, la route a été refaite récemment.

Nos logements:

  • 4000 iles, Don Det: On était à M. Sunset, un confort très sommaire mais la petite terrasse avec vue sur le mekong du restaurant est top.
  • Paksé: on avait reservé le Lankham hotel, un hôtel bien placé mais il n’avait rien d’exceptionnel.
  • Thateng: encore un hotel de passage (la Anna Guesthouse que je n’ai pas trouvé sur internet) avec un confort plus que sommaire mais situé sur la principale route des bolovens.
  • Thakek: le Thakek travelodge est recommandé par les voyageurs, nous avons pour notre part été assez déçus car il était excessivement cher pour le service proposé.
  • Konglor: nous sommes restés au Homestay 4 (il y en a plus de 30 dans le village). Le principe est de dormir chez l’habitant en ayant le couvert compris. La famille était adorable!
  • Thaleng: surement notre logement préféré sur cette partie du voyage. On avait un bungalow au Phosy Thaleng Guesthouse avec vue sur le Mékong. Le coucher du soleil était magique!

D’autres articles sur le Laos? C’est par ici: