Dans nos assiettes… en Nouvelle-Calédonie

C’est le dernier article sur la Nouvelle-Calédonie. Après presque un an loin de la France, on peut dire que manger en Nouvelle-Calédonie a été une explosion des sens. Je ne pensais pas qu’on allait aussi bien manger.

Outre le fait de retrouver de vraies boulangeries avec Baguette et pain au chocolat digne de ce nom, on a aussi découvert une cuisine qui marie parfaitement gastronomie française avec produits locaux. Je vous propose comme d’habitude de découvrir en images les plats que nous avons dégusté pendant notre séjour en Nouvelle Calédonie:

  • Le grand classique: du poisson et ses accompagnements.

 

 

 

 

 

Celui que nous avons mangé le plus souvent c’était le Bec de Canne (nous étions en Nouvelle-Calédonie en Novembre), c’est un poisson blanc délicieux mais on a aussi pu déguster de la loche. Les accompagnements étaient souvent les mêmes: du riz, des frites et une petite salade de concombres ou une salade de papaye.

  • La perle d’Ouvéa: Le crabe des cocotiers

 

 

 

 

 

Vous non plus vous ne connaissiez pas? Moi non plus! C’est un crabe qui mange de l’écorce de noix de coco. Pour moi qui adore le crabe et la noix de coco c’est comme un rêve qui se réalise! (je plaisante…à moitié!). Ce crabe ne se cuisine qu’à Ouvéa car c’est là ou on peut le pêcher et le manger peu vous rendre malade car si il est mal préparé il peut être toxique. J’ai appris ça après en avoir mangé, heureusement car sinon je ne sais pas si j’aurai tenté l’expérience. Je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps: c’est le meilleur crabe que j’ai jamais mangé de ma vie! la farce qui l’accompagnait était délicieuse. ET les accompagnements parfaits: de la purée de potiron, du manioc frit, des lentilles et de la salade de Papaye.

Pour pouvoir en manger c’est pas facile (on a parcouru l’île pour en trouver!!!) mais ne désespérez pas, on a demandé à quatre restaurants et on a eu de la chance pour le cinquième. Cela dépend de si ils ont pêché ou non des crabes… Je vous donne notre adresse: chez O’Kafika.

  • La langouste

 

 

 

 

 

On ne pouvait pas repartir de Nouvelle-Calédonie sans manger une langouste. On avait croisé des personnes de Nouvelle Calédonie en Nouvelle-Zélande qui nous avaient recommandé la langouste préparée lors de l’excursion avec Mana Nautique sur l’île des Pins. On peut dire qu’on a bien fait de suivre leur conseil: on nous a servi en entrée des chips de noix de coco cuites dans du jus de langouste puis la langouste en elle-même servie avec du riz et une salade de papaye: un délice!

  • Le bougna

 

C’est LE plat traditionnel de Nouvelle Calédonie: désolée pour la photo on en a mangé qu’une seule fois et la luminosité était mauvaise. Ce plat est composé de patate douce, de bananes frites et de poulet. C’est accompagné de salade de papaye et de riz. J’ai trouvé ça bon mais pas non plus exceptionnel. Nous avions mangé ça la ou nous logions sur l’île des Pins.

  • Tour des produits locaux:

 

Lors de notre roadtrip sur la grande terre nous avons dormi une nuit au Relais de Ouane Batch. Le soir ils préparent un buffet avec les produits locaux qu’ils cuisinent. J’ai mis un peu de tout dans mon assiette et j’ai redemandé à notre hôte de tout m’expliquer: Nous avons dégusté de la salade de cerfs (oui il y a des cerfs en Nouvelle-Calédonie) qui était cuit à l’ail avec de la tomate et du miel. Une salade de carotte et de chou blanc. de la loche casteque en papillote avec poivron et tomate, du poulet au curry, et une sardinade. C’était vraiment très bon on s’est régalé!

  • Autre produits de la mer:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a aussi de nombreuses fois mangé des crevettes cuisinées de différentes manière: au barbecue, flambées au pastis… On a également pu manger du crabe de Palutevier: franchement avec la petite sauce au vinaigre d’était un délice!

On a bien entendu également mangé des sandwiches, des viennoiseries et plein d’autres produits moins exotiques que je ne met pas ici mais je vous rassure il y sont bien présents!

Vous voulez découvrir un peu plus d’articles culinaires en voyage? C’est par ici:

Dans nos assiettes en… Indonésie
Dans nos assiettes…au Laos
Dans nos assiettes en Malaisie
Dans nos assiettes à Singapour
Dans nos assiettes en Thaïlande
Dans nos assiettes sucrées en Asie du sud-est

 

 

 

 

 

[Oman] Organiser son voyage

Je vous ai un peu compilé ce que j’aurai aimé savoir avant de partir à Oman et également les réponses aux questions que je me suis posé et pour lesquelles je n’avais pas réussi à trouver des réponses sur internet. Oman c’est après tout un pays qui reste peu touristique.

Le visa

Vous avez la possibilité de le faire en ligne ou sur place (pour a peu près 40 euros par personne). On l’a fait sur place et on a attendu au moins une heure donc ne faite pas la même erreur que nous et faites le en ligne 🙂

La location de voiture

On ne savait pas si il fallait louer un 4*4 ou une voiture classique. Sur de nombreux sites on nous disait que le 4*4 c’est obligatoire dans tout Oman.

On s’y est pris à la dernière minute donc c’est ça qui a décidé pour nous car il n’y avait plus de 4*4 disponible…

Voila les endroits dans notre parcours qu’on ne pouvait pas faire: la montagne Jebal Akhdar, le désert de Wahiba et certaines routes de la péninsule de Musandam.

Jebel Akhdar n’est pas la plus jolie montagne de cet endroit là et on a vu Jebal Sham et Snake canon qui se font très bien sans 4*4 donc pas de regrets. Pour Wahiba sands nous avons demandé un pick up de la part de l’hôtel que nous avions réservé (80 euros l’aller retour) et sur place on n’a pas vraiment besoin de voiture car rien qu’en marchant on est très vite tous seuls au milieu des dunes (c’était ma crainte). Pour la péninsule de Musandam on a réservé une journée un 4*4. (via Rahal khasab rent a car allez y les yeux fermé, le loueur est au petits soins!)

Enfin, pour que vous ayez tous les éléments en main, sachez qu’un 4*4 c’est environ 80 euros la journée alors que la voiture c’est 40 euros. Avec l’essence dont le 4*4 est plus friand le calcul est vite fait pour ceux qui veulent faire des économies. C’est pas pour cette raison que nous avions pris une voiture mais ça peut être un critère de décision.

VÊTEMENTS a porter

Oman est un pays conservateur: ouvert mais la pudeur est de guise pour les femmes et les hommes. La règle à respecter c’est d’avoir des vêtements qui couvrent jusqu’aux épaules et jusqu’aux genoux pour vous donner une idée. Pour se baigner on prenait nos t-shirts SPF 50 et pour moi un petit short par dessus mon maillot. Mais quand je sortais de l’eau je mettais un paréo pour cacher mes jambes. Toutes ces règles sont celles de la bienséance mais également ce que j’ai pu voir sur quelques panneaux. Bien entendu, vous n’irez pas en prison si vous montrez vos genoux mais vous gagnerez en respect de la part des Omanais.

Attention pour les mosquées il faut se couvrir la tête et porter des vêtements jusqu’aux poignets et aux chevilles pour les femmes donc la robe a mi-mollet ou les manches 3/4 ça ne passe pas.

Ou manger

La nourriture omanaise est riche. Je reviendrais dessus dans un article qui y sera consacré.  Ici on va parler praticité. Sur place on mange dans les hôtels, les restaurants et les coffee shops qui sont un peu partout. Le vendredi est notre dimanche à Oman: vous aurez peut-être des difficultés à trouver un restaurant ouvert. Je vous recommande de vous diriger vers une station essence auprès duquel un restaurant est presque toujours accolé et ouvert. En plus on y mange super bien! Pour le budget j’irai un peu plus en détail plus tard mais en attendant je peux vous dire que manger à Oman c’est vraiment pas cher (deux fois moins cher qu’à Paris en moyenne).

Si vous avez des questions n’hésitez pas! J’ai pris plein de notes pendant mon séjour donc j’aurai peut être les réponses à vos questions. Les articles de itinera magica et worldelse m’ont bien aidé également.

[Nouvelle-Zélande] Gravir le mont Taranaki et découvrir New-Plymouth

Gravir le mont Taranaki peut faire peur à certains. Pourtant, il y a de nombreuses marches accessibles à tous que vous devriez vous empresser de découvrir!

On vous retrouve cette fois ci sur la côte ouest pour explorer un peu plus cette partie là de l’île du nord. De Auckland il faut environ 5h pour rejoindre le mont Taranaki. On part comme d’habitude un vendredi soir et on s’arrête donc en chemin pour la nuit.

Je vous recommande l’endroit ou on a dormi, il s’agit d’une immense demeure victorienne blanche magnifique: le Waitomo caves hotel.

Randonnée sur le Mont Taranaki
Mont Taranaki – Nouvelle-Zélande
Mont Taranaki – Nouvelle-Zélande

Point de vue Taranaki – Nouvelle-ZélandeOn repart donc le lendemain pour 2h30 de route et on s’arrête au I-site de north Egmont pour choisir notre randonnée: on est pas allés au sommet je vous rassure! Pour cela il faut être équipés de crampons car il est encore enneigé. On décide de faire la Maketawa Hut Circuit. Une marche parfaite pour admirer le Taranaki, ca monte bien (500m de dénivelé positif) mais ça reste une marche accessible pour tous. On est pas déçus par la descente qui slalome entre restes de neiges, paysages désertiques et forêts… Comme d’habitude en Nouvelle Zélande on retrouve toujours cette diversité folle sur des courtes distances…. Lire la suite de « [Nouvelle-Zélande] Gravir le mont Taranaki et découvrir New-Plymouth »

Brunchons à Paris – Spécial Marais

Après cet article, sorti il y a bien trop longtemps sur des bonnes adresses de brunch je reviens avec une version 2 plus actuelle. Cet article brunch est un spécial marais avec des adresses situées sur un rayon de 50 mètres. Comme ça si il y a la queue dans une des enseignes vous pouvez toujours essayer une autre 😉

Marlette

Plusieurs adresses a paris. Nous sommes allés à celle d’hotel de ville dans le bhv

Les plus: la Vue sublime et la décoration canon. La carte est courte et ne propose que des produits frais.

On a pris les menus:

  • le frenchy
  • Le ouest coast

Dans les deux formules on retrouve un petit œuf a la coque qui passe bien. Le salé nous on convaincu: avocado toast délicieux et bon fromage et charcuterie pour le frenchy.

Par contre les gâteaux c’est pas ça: carrot cake un peu sec et fondant au chocolat qui est difficile a finir car trop écœurant (pourtant je parle d’un fan de chocolat) apparemment ils les font à base de préparation ce qu’on a trouvé très dommage.

Je vous recommande cette adresse pour la formule salé mais mais je vous déconseille les desserts. Lire la suite de « Brunchons à Paris – Spécial Marais »

Le Cambodge à petit budget

Après l’Indonésie, nous avons pris un avion de Jakarta pour le Cambodge. Nous ne sommes restés que 13 jours au Cambodge ne souhaitant pas faire le sud du pays. On a réparti notre temps entre Phnom Penh, les temples d’Angkor, Battambang, un village flottant et Kampong Cham. Notre budget au Cambodge a été de 28,6€ par jour, c’est étonnement le pays qui nous a coûté le plus cher en Asie du sud est et pourtant… On nous avait dit que c’était un des pays les moins chers de cette zone…

  • La principale raison est bien évidemment le coût d’Angkor. En voulant rester trois jours cela nous a coûté 60€ en tout soit… quasiment notre budget quotidien… C’est pour ça que ça représente plus de 30% de notre budget. En plus de ça on a visité le palais royal de Phnom Penh, une déception à 19€…
  • Le visa est payant au Cambodge pour 30€, on ne peux pas le retirer du budget mais diviser cette dépense sur une courte durée de séjour ne nous a pas aidé.
  • Le post transport était également conséquent avec 6 bus en seulement 11 jours: cela faisait beaucoup de trajets.
  • A part le transport et Angkor, les autres postes de dépenses restent similaires aux autres pays asiatiques. Pour dépenser moins on suit toujours les mêmes règles: on mange dans des boui-boui au lieu d’aller au resto, on prend les transports par nous même directement auprès des chauffeurs de bus en se renseignant sur le prix auparavant.

D’autres articles sur le Cambodge? C’est par ici: