[Nouvelle-Zélande] Gravir le mont Taranaki et découvrir New-Plymouth

Gravir le mont Taranaki peut faire peur à certains. Pourtant, il y a de nombreuses marches accessibles à tous que vous devriez vous empresser de découvrir!

On vous retrouve cette fois ci sur la côte ouest pour explorer un peu plus cette partie là de l’île du nord. De Auckland il faut environ 5h pour rejoindre le mont Taranaki. On part comme d’habitude un vendredi soir et on s’arrête donc en chemin pour la nuit.

Je vous recommande l’endroit ou on a dormi, il s’agit d’une immense demeure victorienne blanche magnifique: le Waitomo caves hotel.

Randonnée sur le Mont Taranaki
Mont Taranaki – Nouvelle-Zélande
Mont Taranaki – Nouvelle-Zélande

Point de vue Taranaki – Nouvelle-ZélandeOn repart donc le lendemain pour 2h30 de route et on s’arrête au I-site de north Egmont pour choisir notre randonnée: on est pas allés au sommet je vous rassure! Pour cela il faut être équipés de crampons car il est encore enneigé. On décide de faire la Maketawa Hut Circuit. Une marche parfaite pour admirer le Taranaki, ca monte bien (500m de dénivelé positif) mais ça reste une marche accessible pour tous. On est pas déçus par la descente qui slalome entre restes de neiges, paysages désertiques et forêts… Comme d’habitude en Nouvelle Zélande on retrouve toujours cette diversité folle sur des courtes distances…. Lire la suite de « [Nouvelle-Zélande] Gravir le mont Taranaki et découvrir New-Plymouth »

Brunchons à Paris – Spécial Marais

Après cet article, sorti il y a bien trop longtemps sur des bonnes adresses de brunch je reviens avec une version 2 plus actuelle. Cet article brunch est un spécial marais avec des adresses situées sur un rayon de 50 mètres. Comme ça si il y a la queue dans une des enseignes vous pouvez toujours essayer une autre 😉

Marlette

Plusieurs adresses a paris. Nous sommes allés à celle d’hotel de ville dans le bhv

Les plus: la Vue sublime et la décoration canon. La carte est courte et ne propose que des produits frais.

On a pris les menus:

  • le frenchy
  • Le ouest coast

Dans les deux formules on retrouve un petit œuf a la coque qui passe bien. Le salé nous on convaincu: avocado toast délicieux et bon fromage et charcuterie pour le frenchy.

Par contre les gâteaux c’est pas ça: carrot cake un peu sec et fondant au chocolat qui est difficile a finir car trop écœurant (pourtant je parle d’un fan de chocolat) apparemment ils les font à base de préparation ce qu’on a trouvé très dommage.

Je vous recommande cette adresse pour la formule salé mais mais je vous déconseille les desserts. Lire la suite de « Brunchons à Paris – Spécial Marais »

Le Cambodge à petit budget

Après l’Indonésie, nous avons pris un avion de Jakarta pour le Cambodge. Nous ne sommes restés que 13 jours au Cambodge ne souhaitant pas faire le sud du pays. On a réparti notre temps entre Phnom Penh, les temples d’Angkor, Battambang, un village flottant et Kampong Cham. Notre budget au Cambodge a été de 28,6€ par jour, c’est étonnement le pays qui nous a coûté le plus cher en Asie du sud est et pourtant… On nous avait dit que c’était un des pays les moins chers de cette zone…

  • La principale raison est bien évidemment le coût d’Angkor. En voulant rester trois jours cela nous a coûté 60€ en tout soit… quasiment notre budget quotidien… C’est pour ça que ça représente plus de 30% de notre budget. En plus de ça on a visité le palais royal de Phnom Penh, une déception à 19€…
  • Le visa est payant au Cambodge pour 30€, on ne peux pas le retirer du budget mais diviser cette dépense sur une courte durée de séjour ne nous a pas aidé.
  • Le post transport était également conséquent avec 6 bus en seulement 11 jours: cela faisait beaucoup de trajets.
  • A part le transport et Angkor, les autres postes de dépenses restent similaires aux autres pays asiatiques. Pour dépenser moins on suit toujours les mêmes règles: on mange dans des boui-boui au lieu d’aller au resto, on prend les transports par nous même directement auprès des chauffeurs de bus en se renseignant sur le prix auparavant.

D’autres articles sur le Cambodge? C’est par ici:

[Chili ] Découvrir la route des vins

Cet article va un peu changer de d’habitude car ce n’est pas moi qui l’est écrit mais Aude de l’agence de voyage Chili Excepcion. Cela vous permet de découvrir un nouveau pays dans lequel je ne suis pas allée. On se concentre sur la route des vins au Chili. J’espère que cela vous plaira et vous en apprendra un peu plus sur le Chili. Merci à Aude pour ce joli article.

Route des vins chiliens – Crédit Chile Excepcion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pays lointain entre mer et montagne, le Chili recèle de richesses insoupçonnées. Depuis quelques années, son marché vinicole prend toujours plus d’ampleur et de reconnaissance. Développée à l’arrivée des Colons, la vigne fait  aujourd’hui partie intégrante du patrimoine Chilien. Pour les épicuriens, il est même possible de partir sur les traces de cette boisson sur la route des vins. Vous me suivez ? Alors attachez vos ceintures !

Cabernet Viña Neyen

L’aventure commence à Santiago, la capitale du pays. Avant d’être au cœur de l’œnologie, on en profite pour admirer la vue 360° de la Tour Sky Costanera à 300m de haut, on déambule à l’ombre des allées du parc cerro San Cristobal et on découvre l’histoire du monde au musée d’Histoire naturelle et son fossile de baleine incontournable.

Nous quittons la ville direction le Nord-est ! La vallée de Maipo nous attend ! Première étape dans l’une des plus anciennes caves du Nouveau-Monde, la Bodega Concha y Toro. C’est également la première productrice du pays de son cépage, le fameux Cabernet-Sauvignon. Nous poursuivons notre route dans le Cajòn de Maipo, et faisons la descente de la rivière Maipo en Kayak.

Nous découvrons la vallée de Colchagua avec la visite de la bodega Casa Silva, qui fut créée par un bordelais. Nous y découvrons, parmi d’autres, le cépage chilien Carménère. Provenant d’un merlot, on y ressent des goûts de poivron, du chocolat, des cerises et différentes épices. On s’essaie au Polo sur leur terrain, avant de regarder les cavaliers chercher l’adrénaline sur le terrain de rodéo. Puis nous nous rendons à la Cave Montes, l’une des mieux notées et très tendance. Le bâtiment détonne car il est intégré à la roche. Son aménagement obéi aux règles du Feng Shui.

Attention, nous sommes maintenant dans la vallée de Colchapual, à la Viña Vik. Cet endroit ne vous laissera pas indifférent. Sur la cime d’une colline, il offre une vue 360° sur les vignes alentours. Celles-ci sont de variété Cabernet Sauvignon, Merlot, Carménère et Syrah. Etendues sur 4300 ha, le vin est ensuite élevé en fût de chêne Français, et annuellement renouvelé.

Explosion de couleurs dans le village traditionnel de Lolol (excellent ce nom. LOL. Ok je sors) Puis parcours pittoresque à la Viña Santa Cruz : on grimpe dans un téléphérique pour découvrir différentes maisons reconstituées de plusieurs communautés amérindiennes chiliennes. Il y a même un moaï de Rapa Nui ! On redescend à la bodega, de style Hispano-Créole, pour une dégustation. Nos papilles s’émerveillent à l’Hacienda Lolol grâces aux plats régionaux servis.

C’est à Isla Negra que nous découvrons l’atypique maison de Pablo Neruda. Élaborée pour être similaire à un bateau, on y admire une collection improbable de figures de proue. Nous poursuivons notre chemin pour atteindre la bodega matetic. On y trouve du Sauvignon Blanc et du Chardonnay, mais également du rouge merlot et syrah. Rare cave de sa zone, elle est aussi novatrice car promeut une viticulture bio dont elle est certifiée.

Nous nous arrêtons dans la vallée de Casablanca goûter le sauvignon blanc et le chardonnay dont c’est la spécialité. La bodega William Cole nous fait découvrir ses vignes à l’occasion d’une promenade au milieu des plans.

Valparaiso

La perle du Pacifique s’étend sous nos yeux. Nous avons rejoins Valparaiso. Ses maisons colorées à flanc de coteaux nous font penser à San Francisco. On arpente de long en large les escaliers sinueux, mais il est impensable de ne pas prendre au moins une fois l’un des quinze funiculaires pour contempler la baie.

Plus d’infos sur https://www.chile-excepcion.com/

[Nouvelle-Zélande] Un week end à kaikoura

Cette fois ci on va dans l’île du sud, Je vous emmène pour deux jours à Kaikoura. Comme nous y sommes allés pour une raison particulière (voir les baleines et oui!), je vous explique comment ça se passe car c’est une organisation peu commune par rapport aux autres tours en bateau qu’on a pu faire en Nouvelle-Zélande ou encore dans d’autres pays. Je m’excuse par avance pour le nombre de photos que j’ai mis mais c’était trop dur de trier…

Jour 1: Kaikoura coastal walkway
Sur la route pour Kaikoura

On avait reservé le tour pour 12h45 avec whale watch kaikoura, le seul opérateur pour voir des baleines ici en bateau.

Malheureusement pour nous le tour a été annulé. Leur site internet est plutôt bien fait pour vous expliquer comment sont organisées les excursions mais je trouve qu’il manquait quelques infos que je vais vous mettre ici:
– sur le site c’est marqué 95% de chance de voir des baleines. En fait c’est 95% de chance lorsque le bateau part. Si le tout est annulé ça ne compte pas.
– Pour quelles raisons le tour peut-il être annulé? La première des raisons c’est que le temps est mauvais, la deuxième est qu’un nombre insuffisant de personnes ont réservé le tour. Enfin ils peuvent l’annuler car les baleines chassent trop loin au large.

Le long de la côte à Kaikoura… Des vues à couper le souffle

Lire la suite de « [Nouvelle-Zélande] Un week end à kaikoura »